• Ce volume collectif est le quatrième publié par le Centre de recherches sur le XVIIIe siècle britannique de l'Université de Lille III. Avec Regards sur l'Écosse au XVIIIe siècle, nous avons voulu aborder un sujet essentiel sur le plan politique et économique : les rapports fluctuants entre l'Angleterre et l'Écosse après l'Union de 1707. Les récits de voyage d'Edward Burte, D. Defoe et S. Johnson, qui correspondent chacun à une optique différente, nous ont permis de mesurer le changement d'attitude des Anglais vis à vis des Écossais, tour à tour barbares, partenaires économiques, rebelles et victimes. Mais les divergences fondamentales, entre les tenants de la dynastie hanovrienne et les fidèles partisans des Stuarts, facilitent l'implantation en France d'un groupe écossais puissant... Nous avons tenu, dans un deuxième temps, à souligner la richesse de la pensée philosophique écossaise, et le rôle novateur d'Hutcheson, Hume et Adam Smith. Nous avons retrouvé la même originalité dans le domaine littéraire et artistique - poésie, roman ou architecture. Mais il est rarement possible de dissocier le fait littéraire de la réalité sociologique qui le sous-tend : le Jacobitisme et la Rébellion de 1745 s'inscrivent en clair, ou transparaissent en filigrane, tout au long de notre enquête. Le volume que nous présentons ici n'a pas la prétention d'être exhaustif, et de couvrir tous les aspects d'un sujet qui s'avère immense. Nous avons privilégié certains d'entre eux, en adoptant une démarche pluridisciplinaire, grâce à la collaboration d'historiens, de philosophes, de spécialistes de civilisation et de littérature. Peut-être ces regards sur l'Écosse permettront-ils au lecteur français de mieux percevoir la complexité de l'histoire, et de la culture écossaises, au XVIIIe siècle, et de prendre conscience de l'étonnante ambivalence des rapports anglo-écossais au cours d'une période mouvante, sous son apparente stabilité.

  • Bandoulière

    Alain Plaisant

    Bandoulière, un mot qui chante plus qu'il ne parle, pour célébrer les maquisards, francs-tireurs et autres déserteurs de la pensée unique et du libéralisme le plus outrancier. Ceux qui dans les lisières, les friches ou les contre-allées, appellent de leurs mots, de leurs images à un monde debout, sorti de sa gangue.

  • Rester envie

    Alain Plaisant

    « Il était, à force d'abnégation et de tristesse silencieuse, devenu malgré lui cette âme meurtrie, mais debout, vivante et déterminée, fière de sa solitude, qui n'attend rien, ni personne, libre, sauvage et à jamais inconsolée. » Dix nouvelles comme autant de sémaphores, de lumières dans la nuit, de refuges dans la tourmente... Elles invitent à lutter contre la terreur, l'obscurantisme et l'ignorance. Alors plus que jamais... « Faisons envie Jusqu'au dégoût Pas de pitié Pas de quartier Faisons envie Afin que rien ne meure. » (Alain Bashung)

  • La nouvelle psychiatrie désigne ici l'approche des troubles mentaux inaugurée par les États-Unis en 1980, avec la troisième édition du "Diagnostic and statistical manual of mental discorders", le DSM III. Son retentissement international l'a hissé au rang d'événement historique. Élaborée par un comité de cliniciens et de chercheurs, cette classification des troubles mentaux vise à l'élaboration d'un savoir commun, d'un outil de référence utilisable par l'ensemble des psychiatres mondiaux, quelles que soient leurs divergences théoriques. Cet ouvrage présente, classés par ordre alphabétique : les troubles mentaux et leur définition ; les symptômes ; les traitements. Il met à la portée des étudiants, des généralistes, et de tous les lecteurs soucieux du progrès de la connaissance, cette importante avancée vers un langage international commun en psychiatrie.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty