• Grand voyageur, attiré par les Nations en voie de développement, qu'il appelle les « pays en marge et en marche », Raymond Boisdé, sans encombrer ses récits de chiffres ou de théories, écrit les moeurs des populations dans le cadre des merveilleux paysages exotiques qui les abritent et en dévoile la psychologie collective. Les enseignements à tirer de ces textes alertes et objectifs sont autant d'ouvertures sur l'avenir des peuples lointains dont les attitudes nous concernent de plus en plus. Complétant la série des écrits où il a traité en sociologue d'une autre actualité cruciale - celle des rapports nouveaux entre les techniciens et la politique - ce livre complète le Rendez-vous des Continents qui, avec le récit d'un séjour en Chine populaire, rassemble des souvenirs de voyages dans toutes les parties du monde. Après avoir traité des cinq grands ensembles continentaux (L'URSS, les USA, l'Europe, l'Amérique Latine et la Chine), voici donc le « Sixième Monde », avec ses images et ses mirages.

  • L'évolution générale de la société remet en question les principes qui ont longtemps servi de dogme au monde politique. Pour assurer le jeu d'une démocratie moderne digne de ce nom, la refonte des anciennes méthodes de pensée et d'action apparaît aussi indispensable que la reconversion des objectifs proprement politiques. Le moment est venu de prendre acte de cette nécessité. Quelque amertume que puissent en éprouver les partis, chacun d'eux doit s'astreindre à réviser ses programmes et ses idées. Les vieilles distinctions de la Gauche à la Droite paraissent surannées. S'ils ne le comprennent pas, les partis traditionnels ne pourront que mourir. S'ils ne veulent pas disparaître, il leur faudra s'ouvrir aux réalités de demain - qui sont déjà celles d'aujourd'hui. En situant la vie politique contemporaine dans le champ plus large d'une réflexion sur « l'administration des choses et le gouvernement des hommes », M. Raymond Boisdé répond au souci de compréhension sociologique de notre époque : il offre aussi à la pensée politique des perspectives d'avenir particulièrement stimulantes.

  • On évoque souvent la dépolitisation du public français. Peut-être ne s'agit-il là que de l'aspect négatif d'une vaste mutation nationale dont l'équivalent se retrouverait sans doute dans d'autres pays occidentaux. Une certaine forme de vie politique s'éteint pour faire place à une participation différente - mais tout aussi profonde - des citoyens à la chose publique. Le fait nouveau, c'est, à côté de la désintégration des vieux partis, l'intégration progressive des disciplines scientifiques dans la vie politique. Une société nouvelle - de type technicien - implique des problèmes politiques nouveaux. Société de vie collective, ouverte sur l'extérieur, ouverte aussi sur des possibilités individuelles inespérées pour la vie de l'esprit, elle exige des rapports nouveaux entre le citoyen et l'État, et même, sans doute, un État d'un type également nouveau. Mais de quel État s'agit-il ? Et ces rapports ne risquent-ils pas de relever de l'oppression ou de la révolte ? Ces questions posent le problème des rapports futurs de la technocratie et de la démocratie, ou de l'alternative entre une politique dirigée par les techniciens et une technique mise au service de l'action politique. Raymond Boisdé a su conjuguer dans ce livre son expérience d'homme politique et sa prévision d'un avenir imminent, afin de définir clairement les données d'un problème inéluctable et les voies d'une solution. possible.

empty