Humour


  • " Ceci n'est pas un roman.
    C'est un récit... rocambolesque.
    Le récit d'un voyage dans l'imaginaire,
    c'est-à-dire qui ne répond pas aux lois du réel.
    Pas d'horaires... ni d'avance, ni de retard !
    On part quand on veut.
    On ne revient pas à l'heure dite.
    Personne ne vous attend au pied
    de la grande horloge.
    Aucun décalage horaire.
    Aucun train ne vous siffle.
    L'esprit suit son chemin, vagabonde...
    sans carte ni boussole,
    ce qui n'empêche (n'exclut)
    ni les sentiments, ni les drames...
    ni... d'en rire...
    si l'envie vous en prend. "
    Raymond Devos

    Étonnant ! Avec sa faculté d'invention et d'émerveillement sans limites, Raymond Devos nous raconte l'équipée de Max dans un pays au-delà d'un désert imaginaire et de ses mirages. Nous y découvrons d'incroyables personnages prêts à s'embarquer sur une sorte d'Arche de Noé, pour retrouver le monde réel... le seul qui vaille, là où le ciel est le ciel, les étoiles, des étoiles et les êtres des âmes, et pas ces virtuels qu'ils sont, paraît-il, devenus... Un vrai bonheur !


  • Raymond Devos, l'Intégrale...

    La " dernière période " de Raymond Devos, qui va du début des années 1990 à sa disparition en 2006, est très certainement sa plus riche et, paradoxalement, sa moins connue. L'humoriste y bouleverse en effet les limites du sketch à proprement parler pour aborder des genres aussi divers que le roman, la nouvelle, le récit, les pensées, etc.
    Si on y retrouve la verve, l'esprit et le sens de l'absurde qui le caractérisent, son talent aux abords de ces formes nouvelles y est plus éclatant que jamais. Nous sommes ainsi très heureux de proposer ici l'intégrale de ces textes, réunis pour la première fois en un seul volume, préfacée par Claude Hagège et agrémentée d'un récit inédit, Rêves de chercheurs.
    Aussi désopilante qu'indispensable, une anthologie rare et enchanteresse.

  • Originaire de Cap-de-la-Madeleine, lauteur est un mauricien pure laine. Non pas parce que, dans sa jeunesse, il a écouté religieusement les discours de M. Duplessis et côtoyé le fougueux M. Bellemare ! Mais plutôt parce quil aime passionnément sa belle région de la Mauricie. Comme un poisson dans son lac, il en fait souvent le tour et en connaît la petite histoire. Il jette un regard critique et satirique sur certaines facettes de lévolution de cette région depuis le début des années 1960.Tout y passe... ou presque : le monde clérical et religieux, lenseignement, les sports, les camps de vacances, la calvitie, les amours, la politique, la tradition chrétienne des fiançailles, la naissance du cégep de Trois-Rivières, les communications, le Saint Siège trifluvien, les subtilités du courrier...

  • Loin de l'effervescence urbaine, le petit village d'Agassac se glorifie d'être le premier de la Haute-Garonne, par ordre alphabétique. Pourtant, on est vite séduit par l'humour particulier de ce terroir où coexistent des jugements abrupts, imbibés de bon sens rural avec une générosité rigolarde.
    Un excellent remède, sans générique autorisé, pour faire passer de la crise sociale à la crise de rires !
    Avec des illustrations de Nox, enfant du pays : c'est tout dire !

  • Voyons ! Quel jour sommes-nous aujourd'hui... ? Je jetai un coup d'oeil sur l'éphéméride : samedi 29 août. C'était hier. J'arrache la feuille. Donc, aujourd'hui, nous sommes le 30. Tiens ? le calendrier marque : lundi 31 août. Je vérifie si je n'ai pas arraché deux feuilles en même temps. Non ! Lundi 31 août, c'est déjà demain. Il y a maldonne. Il manque un jour, le jour d'aujourd'hui. Où est passé mon dimanche ? Aujourd'hui, c'est un jour férié. Ce n'est pas une raison pour l'escamoter. Un jour, c'est un jour. Quand on vit, comme moi, au jour le jour, un jour sans vivre, un jour sans moi ? Inconcevable ! J'aurais jeté mon dimanche aux orties ? Le jour du Seigneur ? Déjà qu'il n'en a pas beaucoup... un par semaine ! Si de plus, je le lui supprime !

  • Comment peut-on qualifier la pièce de Molière Les Femmes savantes ? - Longue. - Paul a d'abord persécuté les chrétiens. Puis il a changé d'avis à 180° sur le chemin de Dallas. - Donnez un verbe de la famille du nom " graisse ". - Frite. La cancritude, c'est à la fois l'attitude et l'aptitude du cancre. Le désir ardent non de répondre à une question, mais d'y avoir répondu. Colossale nuance ! Raymond Milési dévoile la " vraie vie " au collège, grâce à sa collection de perles glanées sur plusieurs décennies en cours de français, d'histoire et de géographie. Réponses loufoques, délires, dérapages incontrôlés : autant de trésors recueillis à l'écrit ou à l'oral, 100 % authentiques...

empty