Omnibus

  • Lettres retrouvées

    Raymond Radiguet

    La correspondance de Raymond Radiguet, étoile filante de la littérature, avec sa famille et les artistes de son temps : écrivains, éditeurs, peintres, musiciens... 140 lettres, pour la plupart inédites.
    Raymond Radiguet a eu une vie très brève mais tout entière placée sous le signe de la littérature, comme en témoigne cet ouvrage qui rassemble ses lettres - de janvier 1918 (il a quatorze ans) à octobre 1923, deux mois avant d'être emporté par une fièvre typhoïde (il a vingt ans). Entre-temps, le jeune homme a échangé des lettres avec de nombreux artistes et intellectuels des années folles : des écrivains (Guillaume Apollinaire, Louis Aragon, André Breton, Jean Cocteau, Max Jacob, Tristan Tzara...), des peintres et sculpteurs (Constantin Brancusi, Juan Gris, Valentine et Jean Hugo...), des musiciens (Georges Auric, Francis Poulenc...), des éditeurs (Pierre Albert-Birot, Gaston Gallimard, Bernard Grasset...), ou le mécène Jacques Doucet, sans oublier sa famille, à laquelle il est profondément attaché. Ces 140 lettres, pour la plupart inédites, ont été rassemblées par Chloé Radiguet et Julien Cendres au cours de vingt années de recherches. Elles font découvrir un écrivain dont la jeunesse n'empêche pas la sûreté du jugement, la confiance en son talent, et une grande curiosité pour tous les aspects de l'art. Chloé Radiguet et Julien Cendres, spécialistes de Raymond Radiguet, ont aussi établi l'édition de ses OEuvres complètes (Omnibus, 2012) et lui ont consacré un album biographique, Raymond Radiguet, un jeune homme sérieux dans les années folles (Mille et Une Nuits, 2003).

  • Oeuvres complètes

    Raymond Radiguet

    • Omnibus
    • 4 Octobre 2012


    L'édition définitive des oeuvres complètes de l'auteur du Diable au corps, génie des Lettres françaises mort en 1923 à vingt ans.
    Génie précoce foudroyé à l'âge de vingt ans par une fièvre typhoïde, Raymond Radiguet (1903-1923) a pourtant le privilège d'appartenir au panthéon des Lettres françaises.
    Son premier roman lui assure la célébrité dès sa parution. Porté par un succès de scandale, Le Diable au corps ne doit pas faire oublier l'ensemble d'une production également remarquable : poèmes, pièces de théâtre, articles, essais, contes, nouvelles et romans - oeuvre d'une vie tout entière vouée à la littérature.
    Tant son talent que sa personnalité lui ont valu l'estime et l'amitié de l'avant-garde artistique de l'époque : Max Jacob, Jean Cocteau, Joseph Kessel, Erik Satie, Francis Poulenc, Constantin Brancusi ou Pablo Picasso...
    Spécialistes de Raymond Radiguet, Chloé Radiguet et Julien Cendres ont établi la première édition de ses OEuvres complètes (Stock, 1993), de son OEuvre poétique (La Table ronde, 2001), et lui ont consacré un album biographique, Raymond Radiguet, un jeune homme sérieux dans les années folles (Mille et une Nuits, 2003). Ils ont aussi publié la première édition de ses Lettres retrouvées (Omnibus, 2012).

empty