Langue française

  • En 2017, sur plainte anonyme, un instituteur d'un petit village de l'Indre a été brutalement interdit d'enseignement puis déplacé sous le motif qu'il avait traité du fait religieux à partir, entre autres, de textes d'Évangile. Cette affaire montre que le terrain reste miné pour les enseignants qui veulent traiter du fait religieux comme il est prévu dans le cadre des programmes. L'instituteur a dû se battre contre sa propre hiérarchie, elle-même soutenue par Jean-Michel Blanquer. Mais la cour d'appel a jugé le 17 décembre 2020 la démarche de l'instituteur en pleine conformité avec les prises de position du même ministre en 2018, en faveur de l'enseignement du fait religieux. Oui, Matthieu Faucher a bien raison d'écrire, en titre du résumé qu'il fait de son combat de quatre années : « Nous avons gagné. Enfin ! ».

empty