• Levinas n'est pas le premier ni le seul penseur à avoir eu le souci de décrire la subjectivité pour elle-même et à partir d'elle-même. Cette subjectivation, toujours à reprendre, Levinas l'aura envisager lui-même doublement, en deux lieux distincts, l'ontologie et l'éthique. L'ontologie dans la mesure où elle se propose de déduire la signification de l'étant subjectif dans l'être, l'éthique dans la mesure où elle pense l'unicité du moi à partir de la responsabilité pour autrui. L'ontologie et l'éthique sont, pour Levinas, deux figures de l'egologie, elles décrivent deux manières d'être soi. Pour le comprendre l'auteur rétablit les rapports souvent oubliés entre Levinas et Husserl, Heidegger, Sartre, Merleau-Ponty et Henry.

empty