• Au moment où les littératures des marges intéressent de plus en plus, où les diverses régions francophones affirment leur identité propre face au centralisme parisien, la Suisse romande représente un exemple particulièrement intéressant de métissage culturel au carrefour des grandes cultures européennes. Voici un ouvrage de référence qui fait le point sur l'état actuel de nos connaissances de la littérature en Suisse romande, du Moyen Age à nos jours. Une somme de plus de 1750 pages réalisée par les meilleurs spécialistes qui étudient d'Othon de Grandson à Jean-Luc Benoziglio, en passant par Ramuz, Cendrars, Cingria ou Jaccottet. La plupart des auteurs dont il est question dans les dernières parties de cette Histoire sont bien vivants. Leur nombre, la diversité de leurs écrits, la richesse des thèmes traités témoignent de l'extrême intensité de la vie littéraire en Suisse française. C'est bien sûr un défi, que de parler d'auteurs vivants dans une perspective historique.

  • Jean Rousset, né en 1910, professeur à l'Université de Genève de 1953 à 1976, est un des critiques littéraires les plus remarquables de la seconde moitié du XXe siècle. Grâce à son sens du comparatisme et de l'interdisciplinarité, il a complètement renouvelé notre vision du siècle classique dans sa thèse sur la littérature de l'âge baroque en France.À la suite de son maître Marcel Raymond, il est l'une des voix les plus écoutées de l'École de Genève. Il a participé aux grands débats méthodologiques de notre temps, attentif à toutes les nouvelles approches des formes littéraires, sans jamais tomber dans les modes éphémères ou dans les jargons d'école. Avant d'être un théoricien, Jean Rousset est d'abord un lecteur amoureux qui cherche à multiplier les formes d'échange avec les textes et c'est « en se faisant auteur avec ses auteurs » qu'il nous transmet sa passion de la lecture.Roger Francillon, professeur de littérature française à l'Université de Zurich, a dirigé la publication en quatre volumes de L'Histoire de la littérature en Suisse romande.


  • Plus vive que jamais, la question de 'l'identité' rebondit dans l'Europe mondialisée, mais c'est là un vieux problème. Se sentait-il Français, Rousseau, lui l'enfant de Genève? Et Benjamin Constant, ce Lausannois à l'aise en trois langues, univers

empty