• Que de bouleversements, en effet, nés d'une rencontre nocturne, quelques années plus tôt, sur les allées du vieux quartier européen de la culture africaine ! Lui, l'infirmier français, elle, l'étudiante ivoirienne - que séparent l'un de l'autre les moeurs et les coutumes relevant de leur culture propre -vont vibrer d'une infinie tendresse que la mort, seule, déliera brutalement. Ce voyage intérieur va conduire les deux jeunes gens jusqu'à Djoloba ou fleuve du sang, étape mythique et emblématique de leur aventure sentimentale.

  • A travers l'évocation d'expériences personnelles en terre africaine, l'auteur perce la connaissance des croyances animistes et des valeurs humanistes, et met en évidence les archétypes qui établissent un pont entre les cultures. La perception de l'univers cosmogonique négroafricain et l'effort d'interprétation des manifestations ontologiques, rituelles, artistiques, ont permis de mettre en évidence les représentations mentales. S'inspirant de l'esprit maçonnique, l'ouvrage laisse entrevoir une dimension universelle du langage et de l'engagement initiatique.

  • La liste des traitements indignes infligés aux animaux domestiques est bien longue et nous atterre : absence de soin, abandons dramatiques, conditions de vie ou de transport insupportables. Et pourtant nos compagnons nous prodiguent quotidiennement leur affection, leur fidélité, mais aussi leur enjouement et leur espièglerie. Le récit de Bambou, petit chien, est émaillé de rencontres, d'évènements inattendus vécus avec ses parents adoptifs. Ses pérégrinations le conduisent dans la vallée de la Vézère où vit une communauté ouverte d'hommes et de femmes adeptes d'un idéal et d'une éthique particuliers. Cette communauté contribuera à faire découvrir à Bambou" le petit chien qui se voulait humain" sa véritable identité....

empty