• Les mois se suivent et se ressemblent : scandales, outrances, tweets vénéneux, faits alternatifs, bouffonneries et autres gâchis se succèdent à la Maison-Blanche comme si Donald Trump refusait qu'une seule journée soit consacrée à autre chose qu'à rendre son mandat présidentiel le plus extravagant de l'histoire américaine. Sur fond de racisme décomplexé, de conflits d'intérêts, de magouilles électorales et de haine grimpante, le chef de l'exécutif refuse, rage, invective, méprise, renvoie, bouscule, trafique, ment, insulte, détruit.

    Mais quels intérêts Trump cherche-t-il vraiment à défendre? Et comment y arrive-t-il? Doit-on simplement voir en lui un grotesque milliardaire ou encore un fin manipulateur?

    Dans ce deuxième opus de sa série sur Trump, Serge Truffaut propose le récit des 15 mois qui forment le coeur de sa présidence (mars 2018 à mai 2019). En livrant un portrait exhaustif de ce mandat hors norme, ce livre permet de mettre en évidence et de relier les lignes de fracture, les tensions, les abus et les révoltes qui le ponctuent.

  • Le 20 janvier 2017, le 45e président des États-Unis prêtait serment sur les marches du Capitole, à Washington. Donald Trump amorçait ainsi la présidence la plus extravagante de l'histoire américaine. Accro aux tweets et en guerre ouverte avec les médias, qu'il combat à coups de faits alternatifs, Trump n'a depuis cessé de bousculer tous ceux et celles qui osent s'opposer à lui, même si des soupçons de toutes sortes planent continuellement au-dessus de sa tête.

    Serge Truffaut suit au jour le jour, depuis ses tout débuts, cette présidence hors normes. Il propose le récit des 14 mois ayant marqué l'arrivée au pouvoir d'un homme en train de bouleverser le paysage de la politique américaine. Nourri de nombreuses pérégrinations de l'auteur au pays de Donald Trump, ce livre permet de cartographier et de relier les scandales et les outrances qui ponctuent ce mandat présidentiel, donnant ainsi la mesure de l'énorme gâchis que ce président laissera en héritage sur les plans environnemental, international, social et juridique, entre autres.

  • Avec Donald Trump à la Maison-Blanche, jamais un président américain n'a été entouré d'autant de gens provenant des réseaux des fonds spéculatifs et des banques d'investissements. Les acteurs de la crise financière de 2008 rôdent toujours... Loin de l'analyse conjoncturelle à courte vue, Anatomie d'un désastre propose de repenser la crise financière de 2008 en l'inscrivant dans la longue durée. Grâce à une série de récits remontant à l'époque de Reagan, Mulroney et Thatcher, Serge Truffaut montre tout le travail effectué pour détruire les digues érigées
    dans les années 1930 afin de contrôler les marchés financiers. Il éclaire sous un angle inédit l'actualité politique et financière actuelle. La crise de 2008 a fini par accoucher d'un monstre, le too big to fail, qui protège avec cynisme les gigantesques conglomérats financiers : c'est cela, aussi, dont témoigne l'élection de Donald Trump.

  • Observateur attentif de la société américaine depuis des décennies, Serge Truffaut est d'abord et avant tout un passionné de jazz. Un fou de jazz, sur lequel il ne cesse d'écrire dans le quotidien Le Devoir, même s'il y a officiellement pris sa retraite après quelque 35 ans de travail passionné. Conteur au style inimitable, Truffaut propose ici un regard unique sur le jazz, à travers des portraits de grands noms qui ont nourri cette musique de partage, où les échanges entre musiciens, d'une formation à l'autre, d'une écoute porteuse d'improvisations à une autre, en font un art qui épouse si bien l'histoire dans lequel il s'est déployé. Le jazz ne se réduit pas aux quelques figures de génie dans laquelle on l'enferme souvent, comme le montre bien Truffaut à travers le portrait de près d'une quarantaine de musiciens. Et pour bien montrer l'ancrage de cette musique dans l'espace qui l'a vu naître et se développer, c'est aussi le rôle clé de certaines villes dans l'histoire du jazz que Truffaut esquisse : Kansas City, Détroit et d'autres villes encore prennent ici une couleur qu'on ne leur soupçonnait pas. Le tout avec des dessins inédits de Christian Tiffet, qui contribuent à sortir le jazz d'un imaginaire saturé par des photos qui n'épuisent pas la richesse de cette tradition musicale.

empty