• « J'ai gagné. J'ai survécu. Le sang dans ma bouche a goût de victoire. Allez tous vous faire foutre. »Marie a besoin d'air, et de temps, pour panser ses blessures, et la route offre ce dont elle a tant manqué : tranquillité, liberté et solitude. Mais on peut aussi y faire de mauvaises rencontres... Contrainte et forcée, Marie va devoir renouer avec ses origines nomades. Fera-t-elle le choix de plonger encore plus profondément dans sa propre histoire et remuer le couteau dans la plaie de ses traumatismes ? Elle ne pourra compter que sur elle-même, et Cullan, pour surmonter l'épreuve du sang et des ombres. À moins qu'elle pactise avec ceux qu'elle a cru pouvoir repousser dans les recoins obscurs de son passé.

  • « Les Dévorantes. C'est comme ça que je les ai appelées. Elles ont failli nous avoir, Cullan et moi. À nous deux, le monde entier peut aller se faire foutre, on est de taille à l'affronter. »Depuis plus de vingt ans, les Ombres hantent le monde et dévorent tout être vivant à leur portée. Hormis une petite fille, personne n'a jamais survécu à leur poison. Mais la fillette miraculée est devenue un rat de laboratoire, avant de disparaître dans la nature.Lily Turner est désormais une femme presque comme les autres. Tatoueuse, elle partage sa vie entre son compagnon, sa meilleure amie et son chien, rescapé des Ombres comme elle. Nul ne sait qu'elle était autrefois surnommée Sainte Marie des Ombres. Mais une vague de meurtres risque fort de remettre cet équilibre en jeu, et forcer Lily à faire des choix difficiles, tant pour se protéger que pour sauver ceux qu'elle aime...

  • La Cabane aux loups

    Sophie Dabat

    • Milady
    • 2 Février 2015

    Fêter Noël quand on a ni famille, ni foyer, ni fric, galère. Encore plus quand on est une sainte en goguette traquée partout et par tout le monde.
    Lily Turner, alias sainte Marie des Ombres, était bien partie pour s'offrir un énième réveillon bien pourri dans son camion... quand elle va recevoir un cadeau inattendu.

  • Alyz fait partie des Navigants, ces bateaux vivants qui parlent et filent sur les vagues. Elle vit cependant dans la peur, cachée depuis qu'un ordre religieux, les Saintes Soeurs, a pris le pouvoir et condamné la magie à l'intérieur des frontières. Jusqu'au jour où quelqu'un foule le bois de son pont...

  • Libre-choix

    Sophie Dabat

    XIS attend, comme tant d'autres fillettes, nues, dans le froid, que d'autres choisissent leur futur. Devenir une prêtresse, une servante, ou dans le pire des cas, une procréatrice, ces femmes qui n'en ont plus que le nom, à qui l'on a coupé les membres et qui sont réduites à des ventres à engrosser.

  • Iku fait partie des palustres, ces parias de la société qui meurent de faim. Elle s'amuse à commettre des délits et se faire arrêter par les Vigiles, ces mutants issus d'expériences génétiques qui oublient leur passé et contrôlent la ville, avec l'espoir d'intégrer un jour cette caste qui la fait tant rêver.

  • En quelques années à peine, la bit-lit a dépoussiéré l'image des vampires et rendu au féminisme les honneurs qui lui sont dus. Les femmes occupent aujourd'hui le devant de la scène tandis que les monstres frissonnent de peur et de désir pour elles...
    Plongez avec nous dans cette étude d'un genre qui a su réunir lecteurs et spectateurs de tous âges pour les faire frémir à l'unisson.

  • Je suis Lily Turner. Marja Baldursdottir. Marie Orier. Sainte Marie des Ombres. Et je suis morte. Neuf mois ont passé. Les proches de Marie ont refait leur vie, tenté d'oublier ou - au moins - de se reconstruire. Souvent, Anne se recueille sur sa tombe, accompagnée de Morag. Quand, un matin, la chienne se précipite vers un mausolée à l'abandon, Anne y découvre une jeune femme terrorisée, nue, enceinte et blessée.Une jeune femme sans nom, sans identité ni passé, et qui bouleverse Anne. Son regard, c'est celui de Marie.La conclusion de la série Sainte Marie des Ombres !


  • Les mythes ont doté les femmes d'autant de pouvoirs que la société les a privées de droits et de libertés. Les déesses déchues des anciennes religions sont devenues les jouets, parfois abîmés, parfois cassés, d'un destin qui leur échappe.


    Au travers de ces textes, Sophie Dabat réinvente par le prisme de l'imaginaire les héroïnes des fables, des légendes ou tout simplement du quotidien et retrace l'évolution de la figure féminine.


    Un recueil qui s'adresse aux hommes et aux femmes admiratifs de ces grandes dames qui par la seule force de leur volonté ont contribué à écrire l'Histoire.

  • Lily la tatoueuse is back, les gars, et ça va saigner sur vos couennes !Marja Baldursdóttir.Ce crétin m'a collé le nom de Marja Baldursdóttir. En soi, j'ai rien contre, c'est même plutôt flatteur, elle a été la première à tirer la sonnette d'alarme sur la régression de la position féminine dans notre société.Sauf que Ballard l'ignorait complètement. Et quand je le lui ai appris, il m'a informée qu'il s'en battait autant que de son premier slip kangourou, et que si ça ne me plaisait pas, j'avais qu'à me démerder seule.Du coup, j'ai fermé ma gueule et empoché les papiers, l'appartement et le boulot qu'il m'a trouvés sans faire ma difficile.Je suis Marja Baldursdóttir, une trentenaire aux cheveux blonds, qui roule avec une moto bien cabossée, dotée d'un side-car pour transporter sa fille.Eh oui, sa fille...Ma mission : me tenir à carreau. Ça ne pouvait pas bien se terminer.

  • Je suis Lily Turner. Marja Baldursdottir. Marie Orier. Sainte Marie des Ombres. J'ai un corps, une âme, une identité - OK, plusieurs - et je ne veux pas disparaître !Je me débats de toutes mes forces, je proteste, je hurle. Mes paupières sont ouvertes, mais je n'y vois rien. Alors j'attends. Je compte mes respirations.Non, ce n'est pas un cauchemar, c'est mon quotidien.Depuis mon réveil, ou depuis ce que ces illuminés appellent « la seconde Pentecôte », j'avale les Ombres au petit déjeuner. Littéralement.Au début, j'étais pas motivée... Mais quand des fanatiques ont commencé à se changer en torches humaines en mon nom, façon animation de fête foraine, mon auréole a beau battre la campagne, je me suis sentie concernée. Que voulez-vous, on ne se refait pas...


  • Il existe des territoires où le progrès n'a pas encore éradiqué les vieilles croyances et leurs pratiques. L'Afrique, berceau de l'humanité, en fait partie.
    Chamans, Mambos, Sangomas... Autant de sorciers qui oeuvrent dans l'ombre à protéger les fidèles, mais aussi à réveiller les anciens Dieux, démons et loas.
    Magie blanche ou magie noire, en dehors des frontières de ce continent, tel un serpent, discret et insinueux, elle se répand.
    Ainsi, le jeune punk Mika sera initié malgré lui aux secrets du vaudou, en plein carnaval de la Nouvelle-Orléans, et devra composer avec l'esprit des morts, le terrible Baron Samedi et son armée de gamins buveurs de sang.
    À Marseille, des meurtres rituels obligent le capitaine Dilaniti à renouer avec ses racines, le Swaziland, un pays sous dictature militaire où règnent encore les traditions liées au Muti, culte tribal qui vampirise la population.
    Au Maghreb, les djinns, esprits nés d'un feu sans fumée, peuvent posséder les vivants. La grossesse avait chassé celui qui résidait en Leila. Entourée de son fils et de son mari, la jeune femme devrait être heureuse. Pourtant, un regard brûlant pèse sur son âme.
    Trois auteurs reconnues de la nouvelle génération s'associent pour vous conter ces légendes africaines... À leur manière... Trois romans courts, violents et sans concessions, aux accents sauvages de ce continent insoumis.

empty