• « - Et vous, qu'est-ce que vous faites dans la vie ?

    - Eh bien, je suis psychiatre.

    Très souvent, j'observe que mon interlocuteur a un léger mouvement de recul... »

    Les psychiatres suscitent de la méfiance ; ne sont-ils pas un peu manipulateurs ? Et puis, comment être sûr de choisir le bon ?

    Avec beaucoup de bienveillance et de pédagogie, le docteur Sylvie Wieviorka donne des clefs pour ouvrir les bonnes portes : quelles sont les questions importantes à se poser avant de consulter ; à qui s'adresser (psychiatre, psychothérapeute, psychanalyste...) ; les avantages et les limites des différentes thérapies.

    Au travers de cas pratiques vécus, elle nous fait entrer dans le huis-clos fascinant entre le psychothérapeute et son patient, et dans sa propre tête, ses questionnements, ses doutes et les solutions trouvées.

    Un livre dont la lecture fait déjà du bien.

  • Seuls deux procès du nazisme peuvent prétendre au statut de lieu de mémoire : celui de Nuremberg et celui d'Adolf Eichmann. C'est ce dernier procès qui constitue le génocide des Juifs en événement distinct, le détourant de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, jusqu'à effacer le contexte même dans lequel il se déroula, pour l'inscrire dans la seule histoire des Juifs.Le procès Eichmann fut l'un des tout premiers événements médiatiques mondiaux. Cet ouvrage collectif analyse pour la première fois la façon dont il fut raconté par la presse, la radio, la télévision ainsi que la postérité de ces premiers récits.Une pensée politique forte, un récit raconté de façon puissante par les témoins et une médiatisation bien pensée font de ce procès un événement fondateur. Il y eut bien un « moment Eichmann » qui délimita un avant et un après.

  • Pourquoi des salles de shoot ? Comment comprendre que l'État organise pour les uns une consommation de drogue qui demeure réprimée pour le plus grand nombre ? À travers l'histoire française de la politique de prise en charge des drogués, du tout-sevrage des années 1970 à l'ouverture des salles de shoot, ce livre permet de saisir les motifs et les enjeux de cette évolution. Le docteur Sylvie Geismar-Wieviorka, qui a dirigé pendant plus de vingt ans un centre de soins spécialisés pour les toxicomanes, propose une réflexion apaisée et argumentée sur la meilleure façon de venir en aide aux drogués dans leur diversité. Un outil de réflexion indispensable pour tous ceux que la question des usages de drogues intéresse. Le docteur Sylvie Geismar-Wieviorka est médecin psychiatre. Elle a été directrice d'un des principaux centres de soins français spécialisés dans la prise en charge des toxicomanes (1991-2012). Elle a participé, au cours des années 1990, aux débats et aux travaux qui ont présidé à la mise en place en France d'une nouvelle politique d'aide aux toxicomanes fondée sur la réduction des risques, plutôt que sur l'abstinence à tout prix. 

empty