• « Je suis seule le plus clair de mon temps. Pas par hasard non, par volonté, je crois. Je constate qu'au matin venu, quand les rayons délicieux du soleil se permettent un vicieux éveil, les pensées, fines comme de la soie, sèment le chaos dans ma tête silencieuse. Un combat sanglant. J'irais même jusqu'à dire qu'il ne se passe pas une seconde sans qu'une d'elles ne me souffle des mots à l'oreille. Ces plaintes qui me torturent les tympans ainsi que les murmures bien gras, rassurants, font partie de l'écume des tempêtes qui m'a ramenée ici. Une tempête des plus essoufflantes que j'aie jamais vécue, soit la tempête de l'âme. [...] Aujourd'hui ou demain, c'est sûrement la même chose, je marche vers le néant. Je m'épuise vers l'éternité. Les années ont passé et j'y suis revenue. En ce matin d'hiver, je me suis finalement levée pour aller me suffire, me rassurer et tout recommencer. Je m'appelle Ambre. J'ai vingt ans. Je suis un monstre. »
    Originaire de Gatineau, Tania Vallée-Ross livre ici, dans une écriture acidulée, un premier récit déroutant sur la maladie mentale, où l'errance et l'étrangeté s'entremêlent au désordre et à la rémission, non sans une pointe d'humour.

empty