• " Qu'est-ce que la vie ? ", se demandent depuis des siècles naturalistes, biologistes et philosophes. Et si, pour tenter d'y répondre, on renonçait à donner du monde vivant une définition figée, pour mieux prendre en compte sa nature dynamique et ses échanges permanents avec le reste de l'univers ? De fait, la nature et maintenant les laboratoires recèlent un incroyable bestiaire d'infravies, des entités qui défient la classification binaire entre vivant et non-vivant. Plus surprenant encore, il ne s'agit pas d'exceptions mais, au contraire, des éléments mêmes sur lesquels repose l'existence du monde vivant.
    Ce livre révèle ces infravies et les accueille dans une nouvelle perspective théorique. Il propose une caractérisation scientifique inédite du vivant, qui exige d'abandonner certaines des métaphores les plus puissantes de notre temps, comme celle du vivant-machine. Cette épistémologie renouvelée, amenant à concevoir une vie sans frontières, a des répercussions majeures sur le regard éthique que nous posons sur les vivants.
    Un ouvrage d'une puissante originalité.
    Thomas Heams est maître de conférences en génomique animale à AgroParisTech, et chercheur à l'INRA.
    Il enseigne les biotechnologies et l'histoire des idées scientifiques. Il est aussi l'auteur d'un roman, Cent seize chinois et quelques, publié avec succès au Seuil (2010).

  • Cela se passe entre 1941 et 1943, dans les Abruzzes. Non loin du Gran Sasso, cette écrasante montagne qui impose sa force tellurique comme une ombre portée sur le temps. Par une de ces décisions absurdes et nocives dont le fascisme est friand, les Chinois de la péninsule ont tous été internés ici et constituent une étrange communauté, dont le mutisme est peut-être la meilleure protection. Ils sont à un moment cent seize, parfois moins, parfois plus. La vie s'écoule, sans but et sans substance. Un jour, les autorités organisent une grande cérémonie, drolatique et insensée, de conversion au catholicisme. Puis le labeur reprend, aux champs ou ailleurs, dans un mélange d'ennui, de désarroi et de fausse résignation, jusqu'au jour où tout bouge et où le groupe se disperse.
    Est-ce parce qu'ils étaient une masse silencieuse et disciplinée, est-ce parce qu'ils venaient d'ailleurs, de cet Orient lointain, que l'Histoire les a gommés ?
    L'auteur, en restituant une page oubliée de l'Italie mussolinienne, offre une métaphore de l'exil, de l'immigration et des menaces de l'intolérance.
    Thomas Heams-Ogus a 34 ans. Il est enseignant-chercheur en biologie. Cent seize Chinois et quelques est son premier roman.

  • The Darwinian theory of evolution is itself evolving and this book presents the details of the core of modern Darwinism and its latest developmental directions. The authors present current scientific work addressing theoretical problems and challenges in four sections, beginning with the concepts of evolution theory, its processes of variation, heredity, selection, adaptation and function, and its patterns of character, species, descent and life. The second part of this book scrutinizes Darwinism in the philosophy of science and its usefulness in understanding ecosystems, whilst the third section deals with its application in disciplines beyond the biological sciences, including evolutionary psychology and evolutionary economics, Darwinian morality and phylolinguistics. The final section addresses anti-Darwinism, the creationist view and issues around teaching evolution in secondary schools. The reader learns how current experimental biology is opening important perspectives on the sources of variation, and thus of the very power of natural selection. This work examines numerous examples of the extension of the principle of natural selection and provides the opportunity to critically reflect on a rich theory, on the methodological rigour that presides in its extensions and exportations, and on the necessity to measure its advantages and also its limits. Scholars interested in modern Darwinism and scientific research, its concepts, research programs and controversies will find this book an excellent read, and those considering how Darwinism might evolve, how it can apply to the human sciences and other disciplines beyond its origins will find it particularly valuable.Originally produced in French (Les Mondes Darwiniens), the scope and usefulness of the book have led to the production of this English text, to reach a wider audience.This book is a milestone in the impressive penetration by Francophone scholars into the world of Darwinian science, its historiography and philosophy over the last two decades.Alex Rosenberg, R. Taylor Cole Professor of Philosophy, Duke University Until now this useful and comprehensive handbook has only been available to francophones. Thanks to this invaluable new translation, this collection of insightful and original essays can reach the global audience it deserves.Tim Lewens, University of Cambridge

  • Une étude approfondie des théories darwiniennes et de leurs différentes implications
    La théorie darwinienne de l'évolution reste le paradigme dominant de la biologie et de la paléontologie. Elle prouve sa fécondité et sa puissance explicative dans de très nombreux domaines. Pourtant, dans cet ouvrage, pas question d'un fétichisme de Darwin, mais d'un examen attentif du domaine de validité épistémologique et expérimental des idées du savant naturaliste. Ainsi, ce livre expose leurs multiples ramifications en sciences de la vie, en sciences humaines et en philosophie. A cette fin, cinquante auteurs explorent les grandes notions qui irriguent les sciences de l'évolution, ainsi que de très nombreux chantiers des savoirs biologiques contemporains, puis considèrent les tentatives d'exportation du mode de pensée darwinien à propos de problématiques autrefois hors de son champ d'action (éthique, psychologie, économie, etc.). Les questions du créationnisme et de l'enseignement viennent clore cet ouvrage.
    Dans ce second volume des Monde darwiniens, replongez-vous dans la pensée de l'illustre savant et dans l'examen approfondi de celle-ci.
    EXTRAIT
    La vraie difficulté réside dans la quasi-impossibilité d'aborder la question des origines et de l'évolution de la lignée humaine sans que ne s'invite, sous une forme ou une autre, des quêtes de sens spiritualistes, finalistes ou eschatologiques, sous le terme rarement défini, et donc polysémique, d'hominisation. C'est un immense paradoxe pour la paléoanthropologie puisque l'intérêt, pour ne pas dire la passion, pour cette grande question qui, justement, émane de ce besoin séculaire de comprendre notre place dans l'univers, ce qui a suscité une fascinante diversité de récits oraux et écrits sur l'émergence du cosmos - et de l'Homme -, qu'on appelle les cosmogonies. C'est incontestablement une caractéristique de l'Homme.
    À PROPOS DES AUTEURS
    Les mondes darwiniens est le résultat de la collaboration de cinquante auteurs, sous la direction de Thomas Heams, Philippe Huneman, Guillaume Lecointre et Marc Silberstein.

empty