• Après plus de trois décennies de prospérité, l'homme d'affaires Louis Garneau se voit dans l'obligation de placer son entreprise sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité. C'est un acte d'humilité pour l'ex-champion cycliste, qui survient au terme de trois années de déroute l'ayant mené au marasme financier et à l'épuisement professionnel.Dans la spirale négative qui a failli emporter un fleuron québécois, il aura tout traversé: maladie, deuil, accident, conflits intrafamiliaux et relations de travail toxiques. Mais grâce à l'endurance et à la persévérance acquises dans sa vie d'athlète et à une résilience hors du commun, l'homme s'est relevé.Avec une sincérité et une transparence exceptionnelles en affaires, l'entrepreneur ouvre son coeur sur les années les plus éprouvantes de son parcours, dans l'espoir que ses apprentissages permettront à d'autres d'éviter les erreurs qui ont fait naître en lui les pensées les plus sombres.Une partie des redevances générées par les ventes de ce livre sera versée à l'École d'Entrepreneurship de Beauce, au bénéfice des entrepreneurs,que Louis Garneau encourage à ne jamais abandonner.

  • Satie est dévastée par un immense chagrin. Elle quitte le Québec pour fuir jusqu'en Norvège, en espérant s'éloigner de sa peine. D'Oslo à Bergen, de Bodø aux îles Lofoten, la jeune femme rencontre des personnages qui l'aideront à faire son deuil puis à renaître. Un psychiatre séduisant, un mystérieux vieillard borgne, une aubergiste accueillante, un couple gai en vacances, une femme brisée par un amour toxique; des rencontres initiées par le hasard et qui, pourtant, tisseront une toile de solidarité et d'amour autour de Satie.

    Tout au long de l'histoire, l'art et les paysages de Norvège font écho aux émotions vives ressenties par la jeune femme. Le tableau Le Cri, d'Edward Munch, les statues de Vigeland, la brume ainsi que les pics rocheux du Nord, acérés comme des crocs qui déchirent le ciel, sans oublier le maudit soleil qui vole les nuits d'été, dessinent la tempête intérieure de l'héroïne avant sa renaissance.

    Avec sa trame fluide, qui coule à un rythme lent, mais continu, Ne me tue pas si tu t'en vas est un roman sur le deuil, l'espoir et surtout la force de vivre; des thèmes universels abordés avec sensibilité et profondeur par une auteure prometteuse. Et si nous avions tous besoin de nous rappeler que par les failles entre la lumière...

empty