• Les réfugiés

    Viet Thanh Nguyen

    • Belfond
    • 5 Septembre 2019

    Auteur du retentissant Sympathisant, Viet Thanh Nguyen livre un recueil de nouvelles d'une justesse, d'une acuité et d'une élégance peu communes, et offre sa voix à tous les déracinés.
    Dans un pays où tout était affaire de possessions, nous ne possédions rien d'autre que nos histoires. Vietnamiens, ils ont fui le communisme à la fin des années 1970 pour s'exiler de l'autre côté du Pacifique, en Californie. Ils vivent entre deux rives, entre pays d'adoption et pays de naissance, pas encore Américains, plus tout à fait Vietnamiens. Certains sont figés dans le passé, hantés par les fantômes, effarés par l'hédonisme occidental ; d'autres veulent aller de l'avant, pour eux, pour les enfants, pour la possibilité d'une autre vie. Pour n'être plus simplement des réfugiés.

  • À la fois fresque épique, reconstitution historique et oeuvre politique, un premier roman à l'ampleur exceptionnelle, qui nous mène du Saigon de 1975 en plein chaos au Los Angeles des années 1980. Saisissant de réalisme et souvent profondément drôle, porté par une prose électrique, un véritable chef-d'oeuvre psychologique. La révélation littéraire de l'année.
    Au Vietnam et en Californie, de 1975 à 1980
    Avril 1975, Saïgon est en plein chaos. À l'abri d'une villa, entre deux whiskies, un général de l'armée du Sud Vietnam et son capitaine dressent la liste de ceux à qui ils vont délivrer le plus précieux des sésames : une place dans les derniers avions qui décollent encore de la ville.
    Mais ce que le général ignore, c'est que son capitaine est un agent double au service des communistes.
    Arrivé en Californie, tandis que le général et ses compatriotes exilés tentent de recréer un petit bout de Vietnam sous le soleil de L.A., notre homme observe et rend des comptes dans des lettres codées à son meilleur ami resté au pays. Dans ce microcosme où chacun soupçonne l'autre, notre homme lutte pour ne pas dévoiler sa véritable identité, parfois au prix de décisions aux conséquences dramatiques. Et face à cette femme dont il pourrait bien être amoureux, sa loyauté vacille...
    Prix Pulitzer 2016, Prix Edgar du Meilleur Premier Roman 2016, finaliste du prix PEN/Faulkner, un premier roman choc.
    Translation Prize 2018 de la French-American Foundation
    MacArthur Foundation Fellowship, "Genius Grant", 2017
    Lauréat de l'Association for Asian American Studies Award for Best Book in Creative Writing (Prose) 2017
    Prix Pulitzer 2016
    Prix Edgar 2016
    Andrew Carnegie Medal for Excellence in Fiction 2016
    Prix Dayton Literary Peace for Fiction 2016
    Asian/Pacific American Award for Literature (Adult Fiction) 2015-2016
    California Book Award for First Fiction 2016
    Prix Center for Fiction First Novel 2015

    1 autre édition :


  • Toutes les guerres sont livrées deux fois, la première sur les champs de bataille et la seconde dans les mémoires.

    Après le retentissement international du Sympathisant, Viet Thanh Nguyen revient avec un essai remarquable et érudit sur la guerre, la mémoire et l'identité. Puisant dans sa propre histoire, celle d'un intellectuel vietnamien ayant vécu l'exil et grandi aux États-Unis, l'auteur s'interroge sur cette guerre que les Vietnamiens nomment " américaine " et que les Américains nomment " du Vietnam ". De quelle manière est-elle remémorée, commémorée, industrialisée ? Quels sont les enjeux de la bataille du souvenir ?
    Analysant de nombreuses formes de témoignage, dont essais, romans, photographies, films, monuments commémoratifs, Viet Thanh Nguyen dépasse l'interprétation binaire du conflit pour tenter de restituer une mémoire juste, globale, qui prendrait aussi en considération d'autres points de vue, notamment ceux des civils, des ennemis, des vaincus et des populations alentour.
    Chercher à restituer la vérité pour que jamais rien ne meure. Reconnaître la part d'humanité et d'inhumanité de chacun. Permettre la réconciliation et, ainsi, éviter que l'Histoire ne se répète.

  • In Race and Resistance: Literature and Politics in Asian America, Viet Nguyen argues that Asian American intellectuals have idealized Asian America, ignoring its saturation with capitalist practices. This idealization of Asian America means that Asian American intellectuals can neither grapple with their culture's ideological diversity nor recognize their own involvement with capitalist practices such as the selling of racial identity. Making his case through the example of literature, which remains a critical arena of cultural production for Asian Americans, Nguyen demonstrates that literature embodies the complexities, conflicts, and potential future options of Asian American culture.

  • It is April 1975, and Saigon is in chaos. At his villa, a general of the South Vietnamese army is drinking whiskey and, with the help of his trusted captain, drawing up a list of those who will be given passage aboard the last flights out of the country. The general and his compatriots start a new life in Los Angeles, unaware that one among their number, the captain, is secretly observing and reporting on the group to a higher-up in the Viet Cong. The Sympathizer is the story of this captain: a man brought up by an absent French father and a poor Vietnamese mother, a man who went to university in America, but returned to Vietnam to fight for the Communist cause. A gripping spy novel, an astute exploration of extreme politics, and a moving love story, The Sympathizer explores a life between two worlds and examines the legacy of the Vietnam War in literature, film, and the wars we fight today.

  • From the winner of the 2016 Pulitzer Prize for Fiction'Nguyen's eight heart-wrenching and hopeful stories ought to be required reading for every politician in this era of wall-building and xenophobia' the GuardianIn The Refugees, Viet Thanh Nguyen gives voice to lives led between two worlds, the adopted homeland and the country of birth. From a young Vietnamese refugee who suffers profound culture shock when he comes to live with two gay men in San Francisco, to a woman whose husband is suffering from dementia and starts to confuse her for a former lover, to a girl living in Ho Chi Minh City whose older half-sister comes back from America having seemingly accomplished everything she never will, the stories are a captivating testament to the dreams and hardships of immigration. The second piece of fiction by a major new voice, The Refugees is a beautifully written and sharply observed book about the aspirations of those who leave one country for another, and the relationships and desires for self-fulfillment that define our lives.

  • Un collectif d'écrivains réfugiés et reconnus dans le monde écrivant sur la vie des réfugiés.
    Les Déplacés est une série de témoignages d'écrivains qui ont été, à un moment de leur vie, des réfugiés.
    Vietnamien, Afghan, Chilien, Iranien, Ukrainien ou Éthiopien d'origine, tous relatent le traumatisme de l'exil, l'inévitable fracture familiale, l'improbable voyage vers l'inconnu, pour fuir la guerre, la persécution, la misère, mais aussi les travaux forcés, l'embrigadement des enfants soldats, l'épuration ethnique.
    Être déplacé, c'est faire l'expérience douloureuse de l'altérité, du rejet, de la perte d'identité. C'est aussi se confronter à la difficulté d'être invisible - ou trop visible - dans un pays qui ne veut pas de vous.
    Ces écrivains socialement intégrés et professionnellement reconnus s'interrogent aujourd'hui : comment leurs parents ont-ils survécu et qu'auraient-ils fait à leur place ? N'ont ils pas un devoir de mémoire ? Comment décrire l'indicible ? Des récits poignants de plumes du monde entier, qui ont accepté de revivre une partie leur histoire personnelle pour faire entendre la parole de ceux qui ne l'ont pas.

  • - 6%

    This book presents selected articles from the International Conference on Asian and Pacific Coasts (APAC 2019), an event intended to promote academic and technical exchange on coastal related studies, including coastal engineering and coastal environmental problems, among Asian and Pacific countries/regions. APAC is jointly supported by the Chinese Ocean Engineering Society (COES), the Coastal Engineering Committee of the Japan Society of Civil Engineers (JSCE), and the Korean Society of Coastal and Ocean Engineers (KSCOE).APAC is jointly supported by the Chinese Ocean Engineering Society (COES), the Coastal Engineering Committee of the Japan Society of Civil Engineers (JSCE), and the Korean Society of Coastal and Ocean Engineers (KSCOE).

empty