• Jégotterie (antonyme de cachotterie) Néologisme comportemental qu'inspirent les pensées impertinentes d'Yves Jégo.
    Jégotterie, comme espièglerie, effronterie : manière facétieuse de dire certaines vérités qui ne plaisent pas toujours ; tempérament qui n'a honte de rien, et qui « ne joue pas à se faire peur » sur des tabous trop bien ancrés.
    Dans cet ouvrage inattendu, Yves Jégo nous offre un panorama pour le moins iconoclaste des débats qui animent la « région capitale ». De A comme Ambitions à Z comme Zones franches, en passant par C, comme Cantines ou Copé, D, comme Delanoë, E comme Énergies renouvelables, H comme Hôpitaux ou Huchon, Q, comme Quartiers difficiles, T, comme Transports ou encore V, comme Vieillir, ces quelques 220 rubriques sont rédigées sous le signe de l'impertinence. Convictions et ambitions pour l'Île-de-France, portraits bienveillants ou décapants, chroniques historiques, littéraires ou insolites... toutes servent la cause de la transparence politique.
    Yves Jégo n'hésite pas à dévoiler grands tabous et petits secrets de la région et d'ailleurs, mais surtout à défendre ses propositions, en présentant les perspectives économiques, sociales et culturelles qui s'offrent à l'Île-de-France.

  • Ce livre est né du constat qu'a fait Yves Jégo durant ses permanences de député, moment privilégié où il établit un contact direct avec les citoyens de sa circonscription. Ces derniers mois, il s'est de plus en plus souvent entendu dire par ceux qu'il recevait : "Puisque c'est comme ça, la prochaine fois, ce sera Marine."A quelques mois des élections municipales (mars 2014) et européennes (juin 2014), inquiet de ces réactions fréquentes, le vice-président de l'UDI a décidé de prendre la plume pour nous mettre solennellement en garde contre la tentation du vote Front National, véritable danger pour la France nous dit-il. Pour nous en convaincre, il part de situations du quotidien et imagine ce que ferait un FN au pouvoir, qui appliquerait à la lettre son programme électoral: sortie de l'UE et de l'Euro, préférence nationale, immigration zéro, c'est en reprenant point par point les promesses frontistes qu'Yves Jégo nous en montre les dangers pour la France. Exercice réaliste et pédagogique, son livre met chacun d'entre nous face à ses responsabilités et nous invite à un sursaut citoyen et au refus de toutes les exclusions.

  • Du 20 décembre au 1er janvier 1814, des troupes étrangères venues, pour certaines, des rives de la Volga ou des montagnes du Caucase, franchissent le Rhin. Autrichiens, Prussiens, Russes, ils sont des centaines de milliers à envahir la France. Leur objectif : marcher sur Paris, abattre Napoléon et sa dynastie, en fi nir une fois pour toutes avec la Révolution française. Durant lhiver 1814, Napoléon et une partie de la France vont ainsi tenter de résister à cette grande invasion, rivalisant dhéroïsme face à une violence qui préfi gure celle des grandes guerres du XXe siècle. Car, au-delà de son génie et de son armée, Napoléon pourra également compter sur le courage de très jeunes conscrits comme sur celui de paysans désireux de défendre la terre de France. Cette ultime phase de lépopée napoléonienne est donc une histoire collective tout autant que celle dun homme seul dressé contre toute lEurope. Si le destin personnel de Napoléon y trouve une sorte de couronnement légendaire, celui de la France sy accomplit à travers une « impossible victoire » qui aura montré la capacité dun peuple à dire « non », à refuser jusquau bout lasservissement. Cest cette épopée que nous raconte Yves Jégo.

empty