• Un rebord de fenêtre, une cuisine transformée en serres, une allée, un jardinet, une cour, un parc, une vue sur un square... Ne sommes-nous pas tous un peu jardinier ? Mais qui est ce jardinier ? Amateur ou professionnel, acteur proncipal de nos jardins, personnage central du rapport de l'Homme à la Nature, personnage complexe aux multiples facettes qui a traversé époques et civilisations, il se devait d'avoir un ouvrage qui ne parle que de lui.
    Plus de 60 auteurs, de Xénophon à Gilles Clément, en passant par Olivier de Serres, La Quintinie, Chambers, Diderot, Capek et Orsenna nous font découvrir le jardinier dans son intimité mais aussi dans cette extravagance à vouloir se plier à la Nature tout en la domptant.

  • Depuis des millénaires, le Cannabis sativa nous accompagne, des cordages des voiliers jusqu'à la pâte à papier en passant aujourd'hui par son usage textile et les polémiques autour de ses effets psychotropes.Le cannabis reste interdit ou très réglementé dans de nombreux pays mais le chanvre présente, quant à lui, une production d'avenir de par ses atouts écologiques. Yves-Marie Allain présente les deux facettes de cette plante à travers son histoire, sa culture, ses anecdotes sans jamais porter de jugement. Un regard à la fois historique, sociologique et botanique. Indispensable pour comprendre les enjeux que porte, à elle seule, cette plante aux deux visages.

  • Véritables observatoires de la diversité biologique végétale, les quelque 1775 jardins botaniques recensés dans le monde permettent au public de découvrir plus de six millions de plantes, des plus discrètes aux plus majestueuses. Créés au moment de la Renaissance italienne, les premiers jardins botaniques - de petite taille - suivent des canons formels très différents, pas toujours en cohérence avec les critères esthétiques de l´art des jardins de leur époque. Avant tout à vocation scientifique, ils connaissent une large expansion du XVIe au XVIIIe siècle, notamment au sein des grandes universités européennes. Puis, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, alors que l´art des jardins est profondément modifié par l´introduction de l´art paysager, les jardins botaniques sont amenés à répondre à de nouvelles demandes scientifiques et techniques. Les besoins de connaissances nécessitent la création de lieux de présentation de superficie étendue, parfois spécialisés, comme les arboretums. Quels rôles vont jouer les paysagistes dans ce contexte inédit ? Quelles vont être les missions des nouveaux jardins botaniques ? Comment leur aménagement va-t-il évoluer ? Au-delà de ces questions et de leurs réponses, l´auteur nous invite à découvrir les écoles de botanique, les jardins d´essais ou d´acclimatation installés dans les empires coloniaux dès le milieu du XIXe siècle ainsi que les « jardins reposoirs », lieux d´attente des plantes vers de nouvelles destinations. L´étiquetage des végétaux, les graineteries, les échanges de plantes, les index seminum, les herbiers et autres collections sont autant de facettes moins connues des jardins botaniques qui viennent enrichir cette présentation. Depuis leur création, l´intérêt porté aux jardins botaniques, leurs fonctions, leur configuration ont connu des évolutions considérables. La société du XXIe siècle saura-t-elle les préserver et les valoriser, pour les besoins de la science comme pour notre plus grand plaisir ?

  • Aujourd'hui, dans nos contrées froides ou tempérées, nous pouvons aisément admirer la flore tropicale en visitant les grandes serres qui agrémentent un certain nombre de jardins publics ou privés. Mais en fut-il toujours ainsi ? L'auteur retrace cette quête des hommes, permanente depuis le début du XVIIe siècle, pour jouir du plaisir de posséder et contempler ces étranges végétaux venus des « zones torrides ». Comment protéger ces plantes qui ne peuvent supporter nos climats ? Comment leur construire un abri approprié, orangerie, serre froide ou serre chaude ?

    Durant des siècles, botanistes, jardiniers et propriétaires vont se trouver confrontés à de nombreux défis : progresser dans la connaissance de la biologie des plantes exotiques, maîtriser les matériaux de construction - bois, fer, vitrage - et inventer de nouveaux systèmes de chauffage. L'usage du fer et de la fonte, les innovations des verriers et la mise au point du chauffage par thermosiphon, dans les années 1850, transformeront les serres en palais de verre et les plantes chétives en forêts tropicales !

    C'est ce long cheminement, jalonné par toutes les nouveautés techniques apparues au fil du temps, qui est décrit ici, des débuts balbutiants des années 1600 à l´apogée des années 1900.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • A travers des éléments de botanique, de biologie, d´écologie, de sociologie ou encore d´histoire des sciences et techniques, cet ouvrage propose une initiation à l´art des jardins, aussi bien dans sa dimension culturelle que pratique. Il permet de comprendre les différents objectifs et les apparences des jardins au cours des siècles et des civilisations, l´origine et le fonctionnement des plantes qu´ils accueillent, l'impact des interventions humaines, sans omettre les bonnes pratiques du jardinier.

  • Entre la rizicultrice d'Asie et l'ouvrier des vergers d'agrumes brésiliens, entre la paysanne du Pérou récoltant son quinoa et le producteur de coton du Burkina se dessinent d´étonnantes similitudes : l´âpreté du labeur, mais aussi la fierté d´un métier aux sources de la vie. Un métier menacé par les profonds bouleversements des sociétés et l´industrialisation de l´agriculture. Dans notre monde de demain, le paysan aura-t-il encore sa place ?

empty