• « Au fond, au fin fond de tout, le si justement célèbre IKB (International Klein Blue) est une prise en compte directe de la vie, hors de toute béquille discursive, un désir de coïncider dans l'instant avec la pulpe du réel. De quoi est-il question, vraiment, en ces altitudes bleuissantes, sinon d'une vie véritable et vivante perçue comme un viatique ébloui - d'une fusion continue entre pensée et sensibilité ?
    Bleu des premières secondes de l'univers.
    Bleu pour rêver plus juste. Bleu pour enlacer la vie.
    Bleu pour n'en jamais revenir. »
    Une immersion, en abécédaire, dans toutes les nuances sensibles du bleu.

  • Né à Paris le 28 juillet 1950, Zéno Bianu est poète, dramaturge, essayiste, traducteur et auteur d'anthologies. Revendiquant une oeuvre multiforme qui ne craint pas de tout interroger, il peut ainsi être lu tout au long de cette anthologie comme celui qui a créé une sorte de poème-randonnée, dont l'architecture d'ensemble, en modulations et variations constantes, invite à reconsidérer la poésie comme une forme ultime d'engagement existentiel. "De la Grammaire des étoiles au Prénom du visage, du Val des merveilles à l'Île du dedans, entre Invocation et Féerie, entre Virgules du vide et Méditations sur le blanc, avec Artaud, Coltrane et Pollock, avec Roger Gilbert-Lecomte, Brian Jones et Zoran Music, les poèmes recueillis dans Infiniment proche composent une sorte de mandala vivant. Lignes de vie, lignes de coeur, lignes de faille - ils transmettent un horizon. "Dans l'affection et le bruit neufs", définitivement." écrivait Zéno Bianu dès la publication d'Infiniment proche. Dix ans plus tard, avec Le désespoir n'existe pas, toujours intensément en prise avec le balancier de la vie, il amplifie le pari farouche qui l'engage à transformer le pire en force d'ascension, à tenir parole sans cesser de reprendre souffle. Dans une époque vouée à la déréliction et à un renoncement hypnotique, la poésie de Zéno Bianu s'impose comme une ardente rupture, une submersion féérique. Il est le seul qui ose donner à entendre un Credo où se conjuguent le jazz, la beat generation, le Grand Jeu et l'Orient. Le seul à explorer un espace aimanté par-delà le chaos des temps, puisqu'il est, selon Charles Dobzynski : "le saxophoniste couleur blues d'une poésie toujours ouverte sur le large".

  • Considéré comme le saxophoniste le plus révolutionnaire de l'histoire du jazz, John Coltrane n'a cessé de mener une quête fascinante, portant sa musique à un niveau d'expression jamais atteint. Il a inventé une modernité radicale, creusant paradoxalement dans les traditions de l'Inde et de l'Afrique. Zéno Bianu nous livre un long chorus, tendre, sauvage, foisonnant. Un torrent de notes entrelacées au milieu des étoiles. Zéno Bianu fut l'un des signataires du Manifeste électrique, qui bouleversa la poésie francophone des années 1970. Il est l'auteur d'une oeuvre multiforme, publiée chez Gallimard, Actes Sud, Fata Morgana et par Le Castor Astral. Il est entré en « Poésie/Gallimard » pour célébrer les 50 ans de la collection. « Dans une époque vouée à la déréliction et à un renoncement hypnotique, la poésie de Zéno BIanu s'impose comme une ardente rupture, une submersion féérique. » France culture « Un fertile faiseur de vers contemporain » Jazz news

  • Avec ce nouveau recueil, Zéno Bianu présente sans doute son livre le plus accompli, en ce sens qu'il orchestre avec une stupéfiante maîtrise et une véritable harmonie l'ensemble de toutes ses "voix". Rare prodige, en effet, que celui d'un poète qui, dans un même livre, convoque l'héritage du Grand Jeu, le jazz, le rock, l'Orient, voire les dernières découvertes de l'astrophysique ! Car cet univers funambule, accueillant à la lumière, au vertige et à l'amour, explore un espace aimanté par-delà le chaos des temps. Il se veut le grand continuum des éclats d'éternité qui échappent aux tisseuses de néant. Il entend faire vibrer encore et toujours la haute note insubmersible de la vie.

  • Du début des années 1950 (en prince de la trompette cool aux côtés de Charlie Parker) jusqu'à son suicide en 1988, Chet Baker est devenu un mythe américain. Par sa poésie, Zéno Bianu s'attache à restituer la note bleue d'une aventure qui n'a cessé de tutoyer les extrêmes. Il livre un texte-confidence, intense et mélancolique, qui rend hommage au « James Dean du jazz ». Zéno Bianu fut l'un des signataires du Manifeste électrique, qui bouleversa la poésie francophone des années 1970. Il est l'auteur d'une oeuvre multiforme, publiée chez Gallimard, Actes Sud, Fata Morgana et par Le Castor Astral. Il est entré en « Poésie/Gallimard » pour célébrer les 50 ans de la collection. « Dans une époque vouée à la déréliction et à un renoncement hypnotique, la poésie de Zéno BIanu s'impose comme une ardente rupture, une submersion féérique. » France culture « Zeno Bianu, de la poésie au théâtre, met en scène l'humain entre éclats et transcendance, souffrance et apaisement. » Le Matricule des anges « Avec cet opus inspiré, Zéno Bianu est du côté des musiciens. Et on est heureux d'être témoins de cet échange. » Texture

  • Dans ce recueil, Zéno Bianu s'attache à dresser le « portrait poétique » d'un auteur-compositeur majeur du XXe siècle, qui a toujours revendiqué la poésie comme la clé même de son oeuvre. Héritier direct de la Beat Generation et habité depuis maintenant un demi-siècle par une urgence créative sidérante, Dylan n'a cessé de se métamorphoser, vivant la poésie comme une forme ultime d'engagement. Zéno Bianu fut l'un des signataires du Manifeste électrique, qui bouleversa la poésie francophone des années 1970. Il est l'auteur d'une oeuvre multiforme, publiée chez Gallimard, Actes Sud, Fata Morgana et par Le Castor Astral. Il est entré en « Poésie/Gallimard » pour célébrer les 50 ans de la collection.« Dans une époque vouée à la déréliction et à un renoncement hypnotique, la poésie de Zéno BIanu s'impose comme une ardente rupture, une submersion féérique. »France culture « Entre deux rêves, entre la vie et la mort, Zéno Bianu dévore son siècle à belles dents. »Syncopes

  • «La poésie n´aurait-elle plus rien à nous dire?
    Ne serait-elle plus le lieu privilégié des interrogations humaines?
    D´Infiniment proche au Désespoir n´existe pas, dix ans ont passé.

    Dix ans en prise avec le balancier de la vie.
    Dix ans d´écriture.

    Des poèmes de bord, comme autant de témoignages d´amitié, d´amour, d´admiration, de deuil.
    Des poèmes animés par un pari farouche : transformer le pire en force d´ascension.

    Des poèmes pour reprendre souffle et tenir parole.

    Des poèmes pour ouvrir un espace aimanté, irriguer le réel dans une époque vouée à l´hypnose.

    Transmettre quelque chose d´irremplaçable : une présence ardente au monde, une subversion féerique.

    /> La poésie - ou la riposte de l´émerveillement.
    » Zéno Bianu.

  • Musicien hors normes, Jimi Hendrix est devenu l'une des icônes majeures du XXe siècle. 18 septembre 1970. Hendrix meurt d'une overdose de somnifères à 27 ans. Il laisse un dernier poème qui commence par ces mots : « L'histoire de la vie est plus rapide qu'un clin d'oeil ». Zéno Bianu livre ici un texte à la fois tendu et exubérant, un « tombeau électrique » qui fait écho au jeu unique de Jimi Hendrix. Zéno Bianu fut l'un des signataires du Manifeste électrique, qui bouleversa la poésie francophone des années 1970. Il est l'auteur d'une oeuvre multiforme, publiée chez Gallimard, Actes Sud, Fata Morgana et par Le Castor Astral. Il est entré en « Poésie/Gallimard » pour célébrer les 50 ans de la collection. « Dans une époque vouée à la déréliction et à un renoncement hypnotique, la poésie de Zéno BIanu s'impose comme une ardente rupture, une submersion féérique. » France culture « OEuvre décidément singulière que celle de Zéno Bianu. » Antoine Emaz, Poezibao « Zeno Bianu est un poète de l'émerveillement. » Monde en poésie

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Rares sont les voix qui ne cherchent pas à endormir l'inquiétude, qui affrontent au plus près l'inconfort d'exister. Qui nous parlent de nous, non pas tels que nous devrions être, mais tels que nous sommes - sans jamais voiler notre énigme. Krishnamurti (1895-1986), c'est avant tout la force d'une parole juste, vivante, splendidement insoumise. Parole de haute désobéissance, qui marque les limites du savoir et invite à un bouleversement total du mode d'être. Que serait une nouvelle présence au monde , Une liberté parfaite ? Une sagesse de l'instant ? Un amour infini ? Et - risquons-le - une terre un peu plus fraternelle ? C'est pour creuser, hanter ces questions que ce livre a été écrit. Ni biographie ni étude, mais essai, au plein sens du terme. Attentif à restituer Krishnamurti dans sa lucidité fulgurante, hors normes. Attentif à ne jamais séparer la vie spirituelle de la vie quotidienne. Attentif à notre présent vivant - à notre émerveillante banalité. On ne sait si le siècle qui vient sera métaphysique, mais pour ne pas mourir, il devrait être krishnamurtien. Z.B. Zéno Bianu Né en 1950 à Paris, a publié plusieurs ouvrages de poésie, du Manifeste électrique (1971) à Fatigue de la lumière (1991), adapté des auteurs baroques (Lope de Vega, Marlowe) pour l'Odéon-Théâtre de l'Europe, et traduit nombre d'oeuvres dans le domaine des mystiques orientales.

  • « à la fois sereine et exaltée, la poésie des grands classiques chinois nous traverse d'un souffle vertigineux. On la découvre une fois : on ne s'en remet pas. Il y a en elle une exigence d'impossible, une façon de nous dérouter pour nous ramener infailliblement au juste chemin : la poésie comme flux vital, entrée en collision, découverte du coeur inconnu. » Zeno Bianu, auteur d'une riche oeuvre poétique et théâtrale, et Patrick Carré, traducteur orientaliste de renom, nous ont offert il y a trente ans une superbe anthologie, La Montagne vide. Avec cette nouvelle collaboration, ils nous emmènent à la découverte des plus grands poètes chinois : un parcours onirique à travers près d'un millénaire (IIIe-IXe) qui constitue une authentique initiation à la vision taoïste du monde et à son potentiel révolutionnaire.

  • Parcours de poésie manifeste, radicalement autre, voué aux énergies souveraines du vivant, de la lumière, de l'amour, ce livre affronte et disqualifie la part désenchantée du monde...

empty