Autres branches du christianisme

  • A peine ordonné, l'Abbé Christ-Roi est nommé vicaire paroissial à Saint Jules de Makabandilou (Brazzaville-Nord) et doit affronter, sur le terrain, dans leur rigueur exigeante, les questions pratiques du ministère d'exorcisme en profonde crise dans l'Église de son pays. Il s'investit dans le projet de restructuration de l'exorcisme ministériel, pour une contribution pastorale mesurée et forte. L'auteur propose ici des garde fous conséquents à la lumière de la Parole de Dieu et du Magistère de l'Église : pistes de sortie, issues de secours à travers l'apport des sciences psychologiques.

  • La littérature sur l'esclavage en Amérique du Nord est presque inépuisable, mais elle fait l'impasse sur la culture religieuse des esclaves et particulièrement le christianisme africain-américain. Cette étude est une contribution aux récentes recherches sur cet aspect vital de l'histoire des esclaves africains en Amérique du Nord, à savoir leur christianisation. En se focalisant sur l'intérêt des esclaves porté au christianisme des Grands Réveils, l'ouvrage analyse les facteurs déterminants qui régissent les relations entre les esclaves et le christianisme.

  • Beaucoup de rumeurs, voire d'accusations venues d'anciens adeptes, circulent dans le monde sur l'Opus Dei. Mais jusqu'ici, personne n'avait témoigné du fonctionnement quotidien de sa direction, ni de la personnalité problématique du fondateur, pour la bonne raison que cette « Eglise dans l'Eglise » se protège par une règle de secret absolu.
    Si María del Carmen Tapia a pu briser cette omerta, c'est qu'elle a été elle-même une haute responsable au coeur de ce système terrible qui fanatise ses membres à tous les niveaux, et broie ceux qui ne respectent pas ses normes totalitaires. Son témoignage extraordinairement précis est basé uniquement sur les faits et les mots qu'elle a vus et entendus pendant presque vingt ans. Il est accablant, non seulement pour l'oeuvre et ses méthodes douteuses, mais aussi pour « saint » Escrivá de Balaguer, canonisé par Jean-Paul II, qu'elle a côtoyé, idolâtré, et servi journellement pendant des années. Autoritarisme, prosélytisme cynique, culte invraisemblable de la personnalité, pratiques sectaires... l'auteur sait de quoi elle parle, et son récit criant de vérité est une pièce majeure à verser au dossier d'une institution en pleine dérive.

empty