Protestantisme

  • Qu'en est-il aujourd'hui, dans tous ses états, de la Réforme ? Qu'ont encore de commun luthériens, calvinistes, baptistes, évangéliques, pentecôtistes ? L'Écriture et la foi peuvent-elles se dissoudre dans le littéralisme et l'émotion ? Le cri du coeur et de raison d'une grande théologienne française. Qu'en est-il aujourd'hui, dans tous ses états, de la Réforme ? Qu'ont encore de commun luthériens, calvinistes, baptistes, évangéliques, pentecôtistes ? L'Écriture et la foi peuvent-elles se dissoudre dans le littéralisme et l'émotion ?
    En notre époque dominée par les émotions, l'enfer est, plus que jamais, pavé de bonnes intentions. La ferveur portée notamment par les protestants évangéliques prend des formes sympathiques, suscite des conversions, touche au coeur des milliers de croyants. Mais ne le fait-elle pas parfois au risque d'un appauvrissement, lui-même source de bien des égarements, voire de fautes lourdes ?
    Bibliste et théologienne protestante, Françoise Smyth lance ici un appel aux calvinistes et luthériens, pour qu'ils maintiennent vivante cette belle démarche que l'on nomme " exégèse ". Elle les encourage à revenir à l'intuition initiale de la Réforme, à lire le Livre avec un esprit de découverte et à rejeter les simplifications commodes qui nourrissent les clichés. L'analyse critique de la Bible, à la portée de tous, ouvre des fenêtres et affermit l'expérience intime de la relation à Dieu. Il peut s'agir de réapprendre à lire.
    Un livre engagé au coeur des mutations et des dérives du fait religieux aujourd'hui.



  • « Le gain est devenu la fin que l'homme se propose, il ne lui est plus subordonné comme moyen de satisfaire ses besoins matériels. »

    Max Weber

  • Et si nos vies ne se suffisaient jamais d'être "tranquilles", au repos... Si, finalement, l'inquiétude, la curiosité, l'interrogation voire le doute, étaient les vrais moteurs de toute existence humaine en recherche ? Marion Muller-Collard propose ici une méditation qui peut s'adresser à tous, croyants ou non, et nous conduit à faire de notre "intranquillité" l'occasion d'une plus grande confiance, d'une disponibilité à l'imprévu, à ce qui arrive.

  • Le culte protestant : une approche théologique Nouv.

    Comment les protestants rendent-ils leur culte à Dieu  ? Si les différents moments du culte sont fixés depuis longtemps, leur sens n'est pas toujours clair aujourd'hui, y compris pour les protestants eux-mêmes. Ce livre, qui réunit des auteurs divers autour des enseignants de la Faculté de théologie de l'Université de Genève, se propose de faire le point. Il reprend les différents moments liturgiques du culte, en interroge le sens et en sonde la pertinence pour la vie communautaire des croyants.
     

  • Cette anthologie est constituée de textes poétiques d'auteurs protestants ou assimilés (Marot, Bèze, Aubigné, Du Bartas, Drelincourt, Peyrat, Siefert, Eigeldinger, Chessex, Dadelsen, etc.) mais aussi de textes sur le protestantisme d'auteurs non protestants (Voltaire, Hugo, Vigny, Pierre Emmanuel, etc.) ainsi que de textes résolument antiprotestants (Ronsard, Baudelaire, Verlaine, Claudel, etc.).
    Une introduction retrace l'évolution des liens entre protestantisme et poésie française, en partant du deuxième tiers du XVIe siècle, dominé par la constitution du Psautier huguenot, le troisième tiers marqué par les guerres de Religion, le XVIIe siècle apaisé de l'Édit de Nantes, le XVIIIe douloureux de la Révocation de l'Édit de Nantes, le XIXe revisitant l'histoire du protestantisme et le XXe animé par les poètes suisses.
    L'ouvrage (qui est une édition revue et fortement augmentée de la première édition parue aux Presses universitaires de Strasbourg en 2011) adopte un classement thématique  : Bible (poèmes présentés selon l'ordre des livres bibliques), Histoire (selon la chronologie des événements cités dans les poèmes) et Liturgie (ce qui relève du cultuel).
     



  • Dans ce beau texte sous forme d'adresse à sa belle-fille, Antoine Nouis propose de dévoiler les spécificités de la foi protestante, et ce qui la différencie du catholicisme. Il retrace à la fois les principes, l'implantation puis l'histoire du protestantisme en France et son importance, souvent méconnue. Il montre également l'actualité et la pertinence de la foi protestante, ses points de convergence et parfois de divergence avec la foi catholique, et comment les deux traditions peuvent se nourrir l'une de l'autre.

    Après le succès du livre Lettre à mon gendre agnostique pour lui expliquer la foi chrétienne, Antoine Nouis propose un texte clair et brillant, qui donne un éclairage inédit sur le protestantisme contemporain.

  • Marion Muller-Colard a accepté pour l'hebdomadaire protestant Réforme d'écrire chaque semaine pendant 3 ans le commentaire de l'Evangile. Ce livre rassemble l'intégralité de ses lectures et donne ainsi un merveilleux ensemble, humain, proche des vies quotidiennes de chacun d'entre nous, de nos interrogations, pour (re)découvrir l'évangile.
    D'une certaine façon, ce livre c'est l'Evangile de Marion Muller-Colard. On y découvre sa façon de méditer, de « ruminer » l'Ecriture, de l'approcher, et surtout de provoquer notre intérêt pour le texte et la parole bibliques.
    Nous reproduisons à chaque fois l'intégralité du texte évangélique commenté, accompagné de la lecture de l'auteure et de sa prière, en fin de lecture.
    Un très beau livre de sagesse et de méditation qui renouvelle notre regard sur l'évangile.

  • D'Henri IV à Michel Rocard en passant par Marguerite de Navarre ou Théophraste Renaudot, cette galerie de portraits dresse en fait une histoire haute en couleurs du protestantisme français et de sa contribution au récit national. Une livre d'histoire aux résonances contemporaines.
    De la Réforme à nos jours, quelles personnalités protestantes ont participé à la construction de la France ? Quel a été le sens de leur action, et à quels moments se sont-ils signalés ?
    Pour répondre à ces questions, Frédérick Casadesus dessine ici douze portraits de protestants sans qui notre pays ne serait pas devenu ce qu'il est : le brillant théologien, Jean Calvin ; la protectrice des arts et des humanités, Marguerite de Navarre ; le roi converti au catholicisme, Henri IV ; le fondateur de La Gazette, premier journal français sous le règne de Louis XIII, Théophraste Renaudot ; la courageuse prisonnière de la tour de Constance, Marie Durand ; l'infatigable défenderesse des Lumières, Mme de Staël ; le célèbre architecte de Napoléon III, le baron Haussmann ; le plus grand ministre de Louis-Philippe, François Guizot ; un des pères fondateurs de la laïcité, Ferdinand Buisson ; l'illustre résistant assassiné par la Milice, Jean Zay ; l'implacable homme d'État et opposant de François Mitterrand, Michel Rocard ; sans oublier le génial cinéaste de la Nouvelle vague, Jean-Luc Godard.
    Humanistes, artistes ou républicanistes, tous ont servi la plus grande gloire de notre roman national. Une fresque passionnante !

  • C'est dans le dialogue critique avec les textes bibliques et les textes religieux ou même profanes que se construisent, se déconstruisent et se reconstruisent constamment les discours de la théologie. La théologie est donc un essai, toujours renouvelé par l'effort intellectuel, de mettre en mots ce qui constitue l'expérience croyante : la Parole donnée. Les quatre contributions de cet ouvrage témoignent chacune à sa manière de cet effort pour dire le croire.Élian Cuvillier se demande si la théologie peut revendiquer le statut de discipline scientifique tout en assumant de se situer à l'intérieur de son propre objet de recherche. François Vouga scrute les imperfections du prologue de Jean pour y trouver l'événement d'une parole créatrice.Anna Van den Kerchove étudie pourquoi une construction littéraire comme Hermès Trismégiste a pu être utilisée à des fins apologétiques par des Pères de l'Église.Chrystel Bernat brosse un portrait vivant du réformateur Guillaume Farel, ardent promoteur d'un christianisme à la théologie renouvelée, dans l'Europe francophone du 16e siècle.

  • De Charlie à Me Too, le président de la Fédération protestante de France s'empare des drames et des révoltes d'aujourd'hui pour y retrouver le sens d'un Évangile s'adressant à nos contemporains. Une lecture de l'actualité à la lumière de l'Esprit.
    Dans une Europe en proie à la montée des populismes et aux replis identitaires, où les fondamentalismes gagnent chaque jour du terrain, le pasteur François Clavairoly, fort d'un parcours composé de divers ministères, de rencontres et d'engagements, a décidé de prendre la parole. Célébrant les 500 ans de la Réforme, il nous entraîne dans un voyage spirituel sans nostalgie, dans l'archipel des textes fondateurs, en relisant aussi bien Calvin que Ricoeur. Il réfléchit sur les attentats de Paris comme sur le sort des réfugiés, sur l'écologie comme sur l'impératif oecuménique, dessinant à chaque page le visage d'un Dieu désarmé, et non plus d'un " Dieu des armées ". Il montre enfin que l'esprit critique qui a nourri la République et les Lumières est jumeau de l'herméneutique permanente à laquelle les protestants sont attachés.
    Un livre iconoclaste, à contre-pied des postures pessimistes.
    Un appel aux hommes de bonne volonté.

  • La collection "Le Souffle de l'esprit" accueille pour la première fois une parole protestante, celle du pasteur James Woody. Cet ouvrage donne l'occasion à ceux qui veulent découvrir le christianisme dans son expression protestante d'ouvrir les portes d'un temple à l'occasion d'un culte commémorant le geste inaugural de la Réforme protestante du XVIe siècle. Le regard se portera sur quatre points particuliers : la Bible, la prière, l'architecture, la mise en pratique de la foi.

  • Dans cet epub dans le domaine des sciences sociales et de l'histoire de l'art, Hugues Romano nous éclaire sur le rôle que Luther a joué dans l'histoire de l'art, l'éclosion de la langue allemande écrite, nous dévoile sa relation avec Lucas Cranach dans cette époque qui voit, en même temps, l'imprimerie se développer.
    La vente des images sacrées appelées indulgences et sensées faire gagner du temps de paradis est à l'origine de la révolte de Luther et de la naissance de la Réforme. Il n'était pas pour autant l'iconoclaste que l'on a voulu nous nous faire croire, au contraire : il a prôné très vite une utilisation pédagogique de l'image et a pour cela fait appel à Lucas Cranach.
    Toute sa vie il a oeuvré pour que chacun est un accès direct au textes (en la traduisant pour ceux qui savaient lire et en ajoutant des images pour les autres) facilitant l'accès au savoir pour tous.
    L'auteur : Hugues Romano est l'auteur de plusieurs essais et d'un roman, sur l'histoire de l'art et le regard. Grand amateur d'art, conférencier, il est aussi ophtalmologue ce qui explique la richesse des textes et des analyses qu'il nous propose.

  • Albert Schweitzer (1875-1965) est un personnage hors norme.
    Penseur profond, théologien et pasteur, il est aussi un inlassable homme de conviction et d'action, un musicien talentueux et un chrétien qui sans cesse cherche à conjuguer la foi et la raison.
    A l'âge de trente ans, alors qu'il a déjà devant lui une carrière toute tracée, il entreprend des études de médecine pour pouvoir partir en Afrique y soigner les populations du Congo. Il crée l'hôpital de Lambaréné, auquel il se consacre durant de longues années avec son épouse Hélène Breslau, tout en recherchant des soutiens en Europe pour financer son oeuvre. Cet engagement humanitaire lui vaut de recevoir le prix Nobel de la paix en 1953.
    Mais Schweitzer ne s'arrête pas en si bon chemin, il continue de militer contre les souffrances infligées aux animaux et s'engage contre l'arme nucléaire qui menace l'humanité. Homme libre et joyeux, Schweitzer veut nous redonner prise sur nos existences en nous exhortant à penser et à agir, à aimer et à espérer.

  • Voici l'homme !

    Rohmer Celine

    Dans ce premier opus de la nouvelle collection À voix haute développée en partenariat avec l'Institut protestant de théologie, quatre enseignants-chercheurs tentent d'approcher la vérité du sujet croyant et d'en comprendre la nature : Christophe Singer cherche à dégager la signification anthropologique - et donc théologique - du lien inhérent entre religion et violence.Nicolas Cochand remet en perspective historique la pratique de la prière dans la tradition réformée pour mieux comprendre notre propre expérience en communauté.Guilhen Antier interroge les craintes habituellement exprimées pour l'avenir de nos enfants. Que révèlent-elles de notre propre rapport au monde, aux autres et à Dieu ?Pour réfléchir à la trajectoire concrète d'une existence humaine soumise à la seigneurie du Christ, Céline Rohmer propose de suivre les traces de Pierre dans l'évangile de Matthieu. Quelle humanité ce premier disciple met-il au jour ?Ces articles reprennent des conférences données par ces quatre enseignants dans différents contextes ecclésiaux.

  • Martin Luther King a fait le choix de la non-violence dans son combat pour l'égalité des droits. Il l'a payé de sa vie. Mais quelle était la source de son engagement ?
    Dans cette biographie qui va à l'essentiel, l'auteur remet en perspective deux aspects inséparables dans le cheminement de Martin Luther King : sa foi chrétienne et sa compréhension de la non-violence.
    Martin Luther King fut, de son vivant, l'homme à la fois le plus admiré et le plus haï des États-Unis, mais il sut remettre debout des femmes et des hommes assoiffés de justice et de paix.

  • Luther

    Walter Kasper

    Elles sont rares, les personnalités historiques qui provoquent une attraction magnétique même 500 ans après leur mort. Martin Luther est de ceux-là. Or l'image que l'on s'est faite de lui a changé au fil des siècles. Aussi, pour retrouver le moine Luther

  • Avec audace et détermination, Martin Luther a lutté pour faire valoir la vérité libératrice découverte dans l'Evangile, face à l'institution religieuse de son époque.
    Annick Sibué, grande connaisseuse de la littérature allemande, réussit le tour de force de faire découvrir de manière simple et très vivante le contexte historique de Luther, son parcours spirituel personnel, l'opposition grandissante avec l'Eglise jusqu'à la rupture avec Rome. Elle montre comment l'influence que Luther a eue ensuite sur les Eglises protestantes et la société tout entière, les a préparées à entrer dans la modernité.
    Ce livre donne de précieuses clés pour lire l'actualité contemporaine et pour dénoncer toutes les formes totalitaires de religion.

  • Allemagne, 1535. Un barbier du nom de Peter Beskendorf interroge son vieil ami Martin Luther : « Comment dois-je prier ? ». C'est une question essentielle et même vitale, puisque c'est précisément par la prière que le chrétien peut s'adresser au Créateur de l'Univers.
    En toute humilité, Martin Luther lui répond par une lettre ouverte et lui propose une manière simple de prier : il s'appuie sur des textes fondamentaux de la foi chrétienne - les Dix commandements et le Notre Père - pour aider son ami à parler à Dieu.
    Si, comme ce barbier, vous vous posez la même question, laissez-vous inspirer par les conseils de Luther.

  • Une anthologie des grands textes de Martin Luther rédigés de 1517 à 1521, parmi lesquels ses fameuses 95 thèses sur les indulgences et qui illustrent de manière décisive sa pensée et ses choix théologiques. Les textes sont précédés d'une passionnante introduction historique de Frédéric Chavel et Pierre-Olivier Léchot qui permet de mieux comprendre le contexte de rédaction et le succès insoupçonnable de ces écrits à l'origine de la Réforme.

  • Un Dieu insoumis

    Raphaël Picon

    Dans ce recueil de textes publiés à titre posthume, nous découvrons toute la richesse et la profondeur de la pensée de Raphaël Picon.
    Un livre enflammé et indispensable.

  • Les sermons publiés pour la première fois dans ce volume ont été prêchés par Louis Bouyer entre 1936 et 1938, alors qu'il était encore pasteur luthérien à Paris. Ils ont été retrouvés à l'abbaye de Saint-Wandrille en 2012, où le Père Bouyer a passé les dix dernières années de sa vie. Le lecteur découvrira l'universalité chrétienne de la prédication du pasteur Bouyer (âgé alors de 26 ans). Avec des accents qui rappellent Newman, ces Sermons pastoraux répartis dans l'ordre des saisons liturgiques (Avent, Noël, Épiphanie, Carême, Temps pascal et dimanches après la Trinité ) contiennent déjà les idées qui seront développées dans les oeuvres de la période catholique de l'auteur, notamment dans Le Mystère pascal. La méditation cultuelle des Écritures prépare les fidèles à s'approcher de la table de communion, fruit d'amour de l'arbre de la Croix qui doit consommer dans l'unité toutes nos divisions - sociales comme ecclésiales. En ce sens, la publication des Sermons pastoraux constitue un authentique événement oecuménique.
    Né dans une famille protestante, Louis Bouyer (1913-2004) est ordonné pasteur luthérien en 1936 après des études de lettres et de théologie. En 1939, l'étude des Pères de l'Église le conduit vers l'Église catholique. Il devient prêtre de l'Oratoire en 1944. Professeur à l'Institut catholique de Paris jusqu'en 1963, il enseigne ensuite en Angleterre, en Espagne et aux États-Unis. Il est considéré comme l'un des plus grands théologiens français du xxe siècle.

  • Enfin un livre qui expose ce que les cultes sont avant de prescrire ce qu'ils devraient être. Dans cet ouvrage, Olivier Bauer parcourt l'ensemble du culte avec neuf articles consacrés aux cultes, neuf articles nourris par trente ans d'expérience comme théologien et comme pasteur en Suisse, en France, en Polynésie française, aux États-Unis et au Canada, neuf articles publiés entre 2001 et 2014 en Europe et en Amérique du Nord. Qui célèbre des cultes y trouvera des propositions pratiques. Qui s'intéresse aux coulisses y trouvera des informations inédites. Qui se pose des questions de fond - à quoi sert le culte ? La foi vient-elle seulement de ce que l'on entend ? Quel est le statut des médiations théologiques ? - y trouvera des réponses. Qui étudie le rite y trouvera des outils méthodologiques et des concepts. Qui aime les débats y trouvera la lettre qu'Olivier Bauer a envoyée à Joseph Ratzinger (Benoît XVI) pour critiquer sa conception de la messe.

  • Le protestantisme est généralement réputé étranger à la Lorraine. Pourtant, la diversité géopolitique de l'espace lorrain à l'époque moderne, puis sa partition tragique à l'époque contemporaine, font de ce territoire un lieu de diffusion contrastée des réformes protestantes, dans leur diversité. Calvinistes, luthériens ou encore anabaptistes, jusqu'aux évangéliques aujourd'hui, ont tous, malgré leur situation d'extrême minorité et la précarité, parfois, de leur condition juridique, joué un rôle non négligeable dans l'histoire lorraine. Il s'agit donc de réévaluer cette place, de faire un bilan des travaux les plus récents et de lancer des pistes pour de futures recherches, tout en replaçant la Lorraine dans des contextes plus larges, du fait de sa position d'entre-deux entre les constructions nationales française et allemande. Entre synthèse globale et études de cas, cet ouvrage est un reflet de nos connaissances actuelles sur le sujet, ce qui constitue une entreprise éditoriale inédite.

  • En 1985, Harrison Ford incarnait dans le film Witness le rôle d'un policier chargé de protéger, au sein de la communauté Amish, un jeune homme témoin d'un crime. Ce film à succès a attiré la curiosité du grand public sur la vie particulière de cette communauté qui se développe pourtant aux Etats-Unis depuis deux siècles.
    Les Amish continuent d'intriguer et d'interpeller. Vivent-ils réellement comme au 18e siècle ? Pourquoi s'habillent-ils tous de la même manière ? Forment-ils un peuple ou une Eglise ? Comment les replacer dans le grand échiquier des confessions chrétiennes ? Quelles sont les croyances et les pratiques de ces étranges héritiers de la Réforme protestante ?
    L'ouvrage de Paul-Emmanuel Biron offre un aperçu de leur histoire, de leurs coutumes et de leurs convictions. Il répond, de manière claire et concise, aux stéréotypes encore trop fréquents dans les rares ouvrages francophones consacrés aux Amish.
    En annexe de l'ouvrage, la Déclaration de Dordrecht, adoptée en 1632, précise le contenu de la foi de la famille anabaptiste.

empty