Branches du christianisme

  • Et si nos vies ne se suffisaient jamais d'être "tranquilles", au repos... Si, finalement, l'inquiétude, la curiosité, l'interrogation voire le doute, étaient les vrais moteurs de toute existence humaine en recherche ? Marion Muller-Collard propose ici une méditation qui peut s'adresser à tous, croyants ou non, et nous conduit à faire de notre "intranquillité" l'occasion d'une plus grande confiance, d'une disponibilité à l'imprévu, à ce qui arrive.

  • « Il m'arrive de penser que tout est mise en abîme. Mais à une échelle si grande qu'il nous est impossible de voir nos existences autrement que comme des ramifications anarchiques. Chacun de nous est à la fois la petite et la grande matriochka d'autre chose. Et si Dieu existe, c'est d'être la plus petite, l'indivisible. Cet ovale lisse et minuscule que j'aimais tenir enfin entre mes mains, enfant. Dans le désordre des poupées russes éventrées, éparpillées au sol par moitiés, tenir au creux de ma paume ce noyau dur solide, irradiant d'une inviolable unité. »
    Dans ce livre, Marion Muller-Colard part à la rencontre de Nikola Zaric, sculpteur suisse décédé en 2017. Son oeuvre lui révèle que « la vie ne se trace pas en ligne mais en ronde. »

  • Pour le P. Raphaël Buyse, le secret du bonheur et d'une vie réussie tient dans l'accueil et l'écoute des gens simples qu'il a côtoyés tout au long de son ministère de prêtre. Son récit donne une saveur à l'Évangile révèle le visage d'un Dieu qui n'a cessé de le surprendre. Avec humour et tendresse, il tente de dessiner les traits du visage insaisissable d'un Dieu qui ne se laisse pas enfermé par les définitions qu'en donnent les hommes.
    Le témoignage de Raphaël Buyse montre qu'on ne peut se lier à Dieu qu'en liant sa vie propre à celles et ceux que le destin nous fait rencontrer.

  • Est-il possible de connaître Dieu ? Quels sens ont les mots que nous employons ? Ce livre est un témoignage précieux de l'audace spirituelle de François Varillon qui entendait frôler au plus près le mystère de Dieu. Visitant Fénelon, Ignace de Loyola, Péguy, Romano Guardini, l'auteur explore ainsi les chemins de la méditation chrétienne. Notamment ce que les mystiques appellent « l'état passif », et qui nous permet d'entrevoir même de très loin « l'éternelle enfance de Dieu ». Ce livre apparaît aujourd'hui comme un véritable guide spirituel.Précurseur d'un Christian Bobin, et de son Très-Bas, il donne un bouleversant témoignage d'une présence humble et silencieuse de la divinité dans le monde contemporain.

  • Roseline Hamel, 78 ans, est la soeur du P. Jacques Hamel, assassiné en son église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen, en juillet 2016. Elle vit dans le Nord de la France.
    Le 26 juillet 2016, le père Jacques Hamel était égorgé dans la petite église de Saint-Etienne du Rouvray par deux jeunes islamistes. A 85 ans, le vieux prêtre continuait à rendre service dans cette commune limitrophe de Rouen : il était en train de célébrer l'eucharistie avec quelques paroissiens.
    La mort du père Jacques Hamel, quelques jours après l'attentat de Nice, a bouleversé le pays, bien au-delà du monde catholique. Roseline Hamel a été reçu par le pape François, très touché par la mort du prêtre. Le diocèse de Rouen a ouvert une enquête en vue de sa béatification.
    Si le drame ne quitte pas les pensées de sa soeur Roseline, celle-ci se souvient de la vocation de prêtre et des longues années données à ses paroissiens. Liée à son frère par une tendresse fraternelle, sa soeur cadette témoigne de la générosité discrète d'un homme attentif aux autres, jusqu'au sacrifice. Des souvenirs d'enfance aux dernières vacances familiales passées ensemble, Roseline Hamel nous fait découvrir l'intimité de son frère avec qui elle avait une longue correspondance et une grande complicité.
    Un témoignage exceptionnel sur la vie du Père Jacques Hamel.

  • Mijin, 50 ans, s'est enfui de Corée du Nord il y a dix ans avec sa petite fille alors âgée de 6 ans, pour rejoindre la Corée du Sud. Risquant d'être détenue dans un camp de rééducation par le travail, cette jeune femme issue d'un milieu plutôt favorisé d'une province du nord du pays n'a plus d'autre choix que de partir.Mijin n'est pas une Nord-Coréenne comme les autres. Derrière la « banalité » apparente de son récit de vie se révèlent mille secrets de la société nord-coréenne jusqu'ici insoupçonnés à l'étranger : la piété filiale, ses amours, le deuil, son métier de mineur et de femme d'affaires, les banales exécutions publiques, la corruption, les passe-droits, la promotion-canapé, la surveillance de la société mais aussi, et surtout, une spiritualité chamanique farouchement enracinée dans la culture et l'histoire coréenne. Ce qui semblerait banal dans n'importe quelle autre société est loin de l'être dans cet autre monde qu'est la Corée du Nord. Echappée d'un pays totalement athée, Mijin nous révèle une réalité chamanique bien vivante, jamais éradiquée par Pyongyang et commune aux deux Corées. Elle nous éclaire également de façon presque candide sur sa quête profonde d'absolu et son chemin intérieur vers sa conversion à la religion catholique. Ce témoignage est une véritable plongée dans l'intimité et les secrets de la Corée du Nord à travers un récit de vie hors du commun.

  • Marion Muller-Colard a accepté pour l'hebdomadaire protestant Réforme d'écrire chaque semaine pendant 3 ans le commentaire de l'Evangile. Ce livre rassemble l'intégralité de ses lectures et donne ainsi un merveilleux ensemble, humain, proche des vies quotidiennes de chacun d'entre nous, de nos interrogations, pour (re)découvrir l'évangile.
    D'une certaine façon, ce livre c'est l'Evangile de Marion Muller-Colard. On y découvre sa façon de méditer, de « ruminer » l'Ecriture, de l'approcher, et surtout de provoquer notre intérêt pour le texte et la parole bibliques.
    Nous reproduisons à chaque fois l'intégralité du texte évangélique commenté, accompagné de la lecture de l'auteure et de sa prière, en fin de lecture.
    Un très beau livre de sagesse et de méditation qui renouvelle notre regard sur l'évangile.

  • Le rythme de la méditation n'est pas celui de l'exposé. Il épouse celui du chemin sans chemin qui, pour un regard superficiel, paraît une errance. Quelle voie emprunter qui nous assurerait, aujourd'hui, contre les périls extrêmes dont l'histoire des peuples et l'actualité nous donnent une image angoissante ? Ce petit livre salutaire et profond se propose d'accueillir ceux-là mêmes qui n'ont plus de chemin, car celui où ils s'étaient engagés s'est défait. Celles et ceux qui se sentent perdus dans un monde où plus rien ne les guide. Trois méditations pour que la Voie demeure toujours ouverte.

  • Nouvelle édition entièrement révisée et surtout augmentée de nouveaux importants chapitres inédits sur le radicalisme religieux, l'Europe.
    Au cours d'un long dialogue inédit en français, et de quelques textes rassemblés ici pour la première fois, Julia Kristeva bouleverse nos idées reçues sur la religion et le christianisme, et nous invite à une formidable analyse de notre « incroyable besoin de croire »
    A partir d'une question sur la place du religieux dans les sociétés postmodernes, l'auteure analyse l'importance de ce besoin de croire et aborde le sujet à partir d'exemples littéraires, philosophiques et religieux. Avec des textes sur le christianisme et la souffrance, deux articles sur Jean-Paul II et la place du catholicisme dans le monde.
    « Contrairement à Freud, je ne dis pas que la religion est seulement une illusion et une source de névrose. Le temps est venu de reconnaître, sans craindre de "faire peur" aux fidèles ni aux agnostiques, que l'histoire du christianisme prépare l'humanisme... »
    Résumé (Valeur obligatoire)

  • Face aux crises qui secouent l'Église catholique, le pape François a insisté en août dernier sur l'importance d'un engagement des laïcs. Le quotidien "La Croix" a sollicité, dans ce sillage, plusieurs acteurs pour écrire des « Lettres aux catholiques qui veulent espérer ». Elles constituent un témoignage unique et polyphonique de l'espérance qui anime les catholiques dans la variété de leurs expériences, de leur engagement, qu'il soit spirituel, social, éducatif, etc.
    Parmi les premiers contributeurs : Denis Moreau, professeur de philosophie à l'université de Nantes, auteur de "Comment peut-on être catholique ?" (Seuil, 2018) ; Laurent Landete, ancien modérateur général de la communauté de l'Emmanuel ; Lucetta Scaraffia est une historienne et journaliste italienne plaidant la cause des femmes dans l'Église ; Michael Davide Semeraro, bénédictin, a notamment publié "La vérité vous rendra libres" (Salvator) ; Véronique Fayet est présidente du Secours catholique - Caritas France depuis 2014 ; Marie Derain de Vaucresson est spécialiste des droits de l'enfance ; Tugdual Derville est éditorialiste à RCF, chroniqueur à KTO ; Olivier Savignac est musicien professionnel, il a témoigné des violences pédophiles dont il a été lui-même victime.

  • Cet ouvrage regroupe plus de cent questions touchant aux différentes thématiques de la foi catholique. Le credo, les anges, l'esprit saint, les sacrements, les textes... Ces questions, toutes simples et fondamentales sont regroupées en trois grandes parties : la Bible, Dieu, la vie spirituelle.
    De quelle faute Adam et Eve se sont-ils rendus coupables ? Pourquoi la Bible est-elle si violente ? Qu'est-ce qu'être catholique ? Peut-on aller en enfer ? Qu'est-ce que le monde invisible ? Que veut dire « mariage indissoluble » ? Jésus nous dit : « Ne jugez pas. » Mais est-ce toujours possible ?
    À ces questions, d'une infinie diversité, les plus grands théologiens, des prêtres, des exégètes, répondent, clairement. La forme : Une question, une réponse de maximum deux pages.
    Ce livre est une mine pour s'informer, réfléchir, découvrir !
    Les théologiens, prêtres, écrivains qui ont participé à cet ouvrage : Anne Soupa, Anne Lécu, Christine Pedotti, Bernard Sesbouë, Henri-Jérôme Gagey, Roland Gosselin, Michel Kubler, Gérard Billon, Franck Javary, Luc Forestier, Antoine Nouis, Emmanuel Pisani, Christian Petitfils, Michel Legrain, Sylvain Gasser, Jacques Nieuviarts, Philippe Marsset, Frédéric Louzeau...

  • Comment voir Dieu ? Quels sont ces "étranges visages de Dieu" ? Le titre et le propos de ce livre expriment la surprise qui nous attend face à cette brulante question. Ce désir de réponse traverse les grands récits de la Bible. Philippe, disciple de Jésus, en témoignera lors des discours de Jésus après la dernière cène : "Seigneur, montre-nous le Père et cela nous suffit" (Jn 14, 8) dira-t-il à Jésus. A travers ce parcours et ces méditations, on verra que les réponses à cette question sont multiples et souvent surprenantes. Apparaît un Dieu humain imprévisible, insolite, souvent si proche de nous qu'il en devient étrange...

  • L'auteur met ses pas dans ceux de Mère Teresa à Calcutta et revient sur les lieux qui ont marqué son parcours : le premier bidonville, la première école, le premier logement, la maison-mère ainsi que les foyers créés pour les mourants, les lépreux, les enfants abandonnés... Sans aucun misérabilisme, ce récit raconte le lien unique qu'établissent les Missionnaires de la Charité avec les plus pauvres des pauvres, les plus méprisés, rejetés par la société indienne.

  • Le P. Francis Brignon veut ouvrir aux lecteurs quelques fenêtres sur les réalités carcérales. Si l'incarcération constitue un véritable séisme, la réinsertion se présente souvent comme un parcours du combattant. L'auteur en présnete les diverses étapes. Ponctué par de nonbreux témoignages de prisonniers, de visiteurs de prisons, d'assistants sociaux et d'avocats, ce livre offre également de nombreux conseils pour guider la pastorale de la prison. Des prières et méditations concluent ce livre.
    Le père Francis Brignon est prêtre du diocèse de Strasbourg. Après avoir été aumônier d'hôpital, il exerce son ministère comme aumônier des prisons à la maison d'arrêt de Strasbourg Elsau.

empty