Librairie Droz

  • La poésie ancienne n'est pas volontiers descriptive, et pourtant il y en a de célèbres, comme le bouclier d'Achille. Ce sont alors des "pauses" dans le discours, toujours liées, chez les anciens, à la méditation inspirée (enargeia). Ce sont des moments où l'auteur justifie ses propres pratiques poétiques, où il dialogue avec le lecteur. Mme Galand, grâce à une maîtrise exceptionnelle de la culture antique, médiévale et renaissante suit le devenir des descriptions poétiques chez les poètes héritiers de l'Alexandrinisme : Ovide, Stace, Ausone, Alain de Lille et Politien. Une tradition poétique nous est ainsi révélée au plus près des textes.

  • Conformément au code néo-pétrarquiste, après la célébration de la rupture et du congé d'amour, qui clôt le canzoniere principal des Premieres Amours (voir T.L.F., 493), l'amant succombe de nouveau au pouvoir d'Eros et se voit «repris» par les doux liens du servage et de la souffrance amoureuse au seuil des Secondes Amours, dans lesquelles alternent sonnets, chansons, complaintes, odes et stances... Une section autonome de six élégies, genre que Flaminio de Birague décline sur tous les tons du lyrisme précède ce canzoniere en réduction.

empty