Editions du Cerf

  • Qu'en est-il aujourd'hui, dans tous ses états, de la Réforme ? Qu'ont encore de commun luthériens, calvinistes, baptistes, évangéliques, pentecôtistes ? L'Écriture et la foi peuvent-elles se dissoudre dans le littéralisme et l'émotion ? Le cri du coeur et de raison d'une grande théologienne française. Qu'en est-il aujourd'hui, dans tous ses états, de la Réforme ? Qu'ont encore de commun luthériens, calvinistes, baptistes, évangéliques, pentecôtistes ? L'Écriture et la foi peuvent-elles se dissoudre dans le littéralisme et l'émotion ?
    En notre époque dominée par les émotions, l'enfer est, plus que jamais, pavé de bonnes intentions. La ferveur portée notamment par les protestants évangéliques prend des formes sympathiques, suscite des conversions, touche au coeur des milliers de croyants. Mais ne le fait-elle pas parfois au risque d'un appauvrissement, lui-même source de bien des égarements, voire de fautes lourdes ?
    Bibliste et théologienne protestante, Françoise Smyth lance ici un appel aux calvinistes et luthériens, pour qu'ils maintiennent vivante cette belle démarche que l'on nomme " exégèse ". Elle les encourage à revenir à l'intuition initiale de la Réforme, à lire le Livre avec un esprit de découverte et à rejeter les simplifications commodes qui nourrissent les clichés. L'analyse critique de la Bible, à la portée de tous, ouvre des fenêtres et affermit l'expérience intime de la relation à Dieu. Il peut s'agir de réapprendre à lire.
    Un livre engagé au coeur des mutations et des dérives du fait religieux aujourd'hui.

  • Savez-vous parler le Vatican ? Voilà le dico portatif pertinent et savoureux qui vous permettra de vous glisser, l'air de rien, dans les couloirs et les coulisses du Saint Siège. Une initiation à la langue de l'État le plus singulier au monde pour en comprendre les moeurs.
    Nos conversations seraient moins piquantes si l'on ne pouvait plus parler d'
    avocat du diable, de
    népotisme ou de
    propagande... Comme on s'ennuierait si l'on ne pouvait plus
    fulminer des bulles, chanter
    a cappella, ni s'amuser de la
    papamobile !
    Le plus petit État, qui régit spirituellement 1,3 milliard de fidèles, n'est pas étanche au temps ni au monde, et l'entière planète vient y résonner symphoniquement.
    Une grande culture universelle et bigarrée, qui n'exclut pas la poésie et l'humour, marquant le lexique, de sa langue singulière qui saute par-dessus les continents et les siècles.
    C'est ce brassage sans pareil que révèle ce dictionnaire sans précédent.
    Camerlingue,
    faldistoire,
    cardinalice ou
    décrétale... Grâce à ce petit précis d'histoire et de géographie, d'ethnologie et de politologie par le vocabulaire, on se cultivera en s'amusant. Et on apprendra enfin à parler le Vatican !

  • Avec ce livre-confession, attendu depuis longtemps, le grand spirituel dominicain et auteur best-seller entreprend une tournée planétaire pour délivrer un message d'espérance. Liberté, paradoxe, humour, quotidienneté : du grand Radcliffe.
    " Je mets devant vous la vie et la mort : choisissez la vie ", demande Dieu." Je suis venu pour que les hommes aient la vie et l'aient en abondance ", répond Jésus.Le défi majeur d'aujourd'hui n'est pas la sécularisation mais sa banalité. Comment, dès lors, le christianisme peut-il toucher l'imagination de nos contemporains ? Romanciers, poètes, cinéastes savent dire à la fois la splendeur et la confusion de nos existences. Ils sont nos alliés pour ressaisir autrement l'Évangile.
    Timothy Radcliffe nous entraîne à leur suite. Mais aussi en compagnie de ceux qui, eux-mêmes, luttent pour comprendre l'homme étrange dont ils sont les disciples. Le voilà qui guérit, chasse les démons. Qui embrasse tout ce qui tourmente et tout ce qui écrase l'humanité. Qui offre sans compter le pardon. Face à la mort, il leur enseigne à choisir la vie en Dieu.
    Un livre indispensable afin d'explorer ce que signifie être vivant dans sa réalité physique et spirituelle, sacramentelle et contemplative. Pour accéder au maximum-vie.

  • Quand le dernier grand théologien de l'après Vatican II se livre, sa parole ne s'embarrasse pas de convenances et de précautions. L'épreuve de lucidité qu'il mène sur l'état de l'Église constitue un appel au réveil sans concession. Fort et revigorant.
    Pourquoi, en France et en Europe, le christianisme souffre-t-il de désaffection ? Serait-il devenu inutile ? Mais est-ce en terme d'utilité, d'intérêt, de rentabilité et de part de marché qu'il s'agit d'accueillir l'Évangile ? Fort d'un demi-siècle d'étude et de pratique en tant que prêtre engagé sur tous les fronts, l'un des derniers grands théologiens de l'après-Vatican II répond à ces questions dans un livre d'entretiens sans préjugés et sans concessions.
    Pour Louis-Marie Chauvet, la réponse à la crise que traverse l'Église et que creusent le recul des fi dèles comme des vocations doit trouver sa réponse en Dieu. À condition de ne pas refaire de Dieu une idole, mais de le laisser être " Dieu ", ce Dieu de l'Évangile qui seul peut répondre à la quête obstinée de miséricorde de l'homme ou de la femme d'aujourd'hui.
    Se plaçant dans le sillage du pape François, témoignant de la foi, ranimant l'espérance, le témoin essentiel du catholicisme français nous donne une leçon d'intelligence, de lucidité et de courage : depuis le Golgotha, le Crucifi é ne cesse de nous appeler.
    Une lecture décapante.
    140 x 215, 328 p.

  • Pour la première fois, le maître des Chartreux, cet ordre d'ermites silencieux, prend la parole. Au nom d'une tradition millénaire de vie spirituelle, il dénonce l'ère de l'abus mental que nous traversons, dans l'Église et dans le monde. Un guide libre et libérateur. Pour toutes et pour tous.
    Il n'y a pas que des abus sexuels dans l'Église. Il y a aussi des abus spirituels.
    Fait rarissime, Dysmas de Lassus, prieur de Chartreuse, sort de son silence pour dénoncer des comportements inacceptables de la part de supérieurs ou fondateurs de communautés religieuses masculines et féminines. Enraciné dans la tradition de la vie monastique et dans une théologie solide de la vie religieuse, l'auteur propose des éléments de diagnostic qui permettront de mesurer les dangers de certaines pratiques spirituelles ou de gouvernement des communautés. Il élabore ainsi une proposition positive sur les grands équilibres qui offrent une croissance personnelle et communautaire dans le respect des personnes et de la Tradition.
    Une quête de la vérité nécessaire et une plongée édifiante dans les abus des ordres religieux.

  • L'Église dévisse, le numérique menace, la planète brûle : peut-on encore croire ? Face à ces trois crises qui n'en font qu'une, une femme s'insurge. Avec toute la fougue qui lui fait soulever les auditoires partout où elle parle. La révélation d'une grande figure d'aujourd'hui.
    Scandale des abus sexuels, bouleversements climatiques, révolution numérique... Alors que l'Église est en crise et que beaucoup préfèrent le silence, une femme, laïque, prend la parole. Avec puissance, Isabelle Morel renvoie les baptisés à leur mission première : être des témoins du Christ.
    Que signifie aujourd'hui annoncer la foi, l'espérance et la charité ? La légitimité du message de l'Église dépend-elle des conjonctures du temps ? Comment comprendre de manière ajustée la collaboration entre le peuple et le clergé ? Quel rôle doivent jouer les acteurs pastoraux ? Et quelle spiritualité vivante peut y concourir ?
    Un appel sans concession de sursaut.

  • Pour les chrétiens, il n'est qu'un Père éternel dont le Fils, Dieu lui-même, veut qu'ils soient ses frères. Pourquoi, dès lors, appellent-ils pères leurs prêtres ? Parce que se joue là un libre lien de la libération réciproque. Contre la dérive monstrueuse d'une domination sacerdotale sur les coeurs et sur les corps, un livre qui fait du bien. Pour les chrétiens, il n'est qu'un Père éternel dont le Fils veut qu'ils soient ses frères. Pourquoi, dès lors, appellentils " père " leurs prêtres ? Parce que se joue là un libre lien de libération réciproque. Contre la dérive d'une domination sacerdotale sur les coeurs et sur les corps, le pape François n'a de cesse de dénoncer le péché de cléricalisme. Et la parole du Christ " n'appelez personne sur la terre votre père " ne semble pas avoir été bien comprise. Face à ces dysfonctionnements, Benoît-Dominique de la Soujeole offre une clarification utile.
    Un livre limpide pour permettre à chacun d'être dans la vérité de lui-même et de l'autre.
    Pour qu'un père spirituel ne devienne jamais un " gourou ".

  • Le dogme est immuable, mais l'Église ne cesse de se réinventer. Contre l'illusion de la fixité, ce livre montre que la Tradition a toujours été créatrice et la réforme continue. C'est aux hommes réels dans leur temps que, de siècle en siècle, s'adresse l'Évangile. Une démonstration révolutionnaire.
    Réformer ? Parce qu'on associe ce mot à la
    restructuration, au
    réaménagement, au
    dégraissage, le mot fait peur, évidemment. Voilà pourquoi il importe aujourd'hui de préciser la finalité et les fondements d'une véritable réforme de l'Église. C'est le but de cet ouvrage écrit par Joseph Famerée et Gilles Routhier.
    Songeant aux siècles à venir, comme à ceux qui se sont écoulés, les deux professeurs d'ecclésiologie démontrent que la fin de toute réforme serait de rendre l'Église plus apte à annoncer l'Évangile, et d'une manière authentique et crédible -; non seulement en discours et par le témoignage de ses membres, mais par son être même, jusque dans ses dimensions pratiques, juridiques et institutionnelles.
    On comprendra donc, en lisant ce livre plein d'espérance, que toute réforme ecclésiale ne pourra se réduire à une simple réorganisation en vue d'une plus grande efficacité. Ce qu'il faudrait, et qu'annoncent les auteurs, est une véritable " conversion pastorale ", ce qui indique tout du caractère spirituel et évangélique de la réforme, sans en taire les exigences institutionnelles.
    N'ayons pas peur de nous réformer !

  • Un moine sort de la clôture pour prendre la défense du pape qui veut abattre les murs. Rompant le silence, c'est un cri d'alerte qu'il lance : l'Église sera selon François ou se défera ! Un guide contemplatif et pratique pour répondre au plus grand défi historique depuis 2000 ans.
    Comment opérer la " révolution systémique " que beaucoup attendent pour que l'Église soit aujourd'hui à hauteur d'Évangile ? Au fondement de la théologie, remettre l'amour comme tendresse, don et sacrifice, plutôt que comme vérité et pouvoirs. À cette lumière revoir en profondeur la signification et la pratique des espaces majeurs du catholicisme classique : la " messe " et le " prêtre ". Ce faisant, rejoindre les intuitions essentielles de Vatican II, que le pape François reprend avec la force prophétique dont témoigne le récent Synode pour l'Amazonie, puissante esquisse de " l'Église autrement ".
    Une réflexion sans concession. Un guide de résistance et de libération.

  • D'Henri IV à Michel Rocard en passant par Marguerite de Navarre ou Théophraste Renaudot, cette galerie de portraits dresse en fait une histoire haute en couleurs du protestantisme français et de sa contribution au récit national. Une livre d'histoire aux résonances contemporaines.
    De la Réforme à nos jours, quelles personnalités protestantes ont participé à la construction de la France ? Quel a été le sens de leur action, et à quels moments se sont-ils signalés ?
    Pour répondre à ces questions, Frédérick Casadesus dessine ici douze portraits de protestants sans qui notre pays ne serait pas devenu ce qu'il est : le brillant théologien, Jean Calvin ; la protectrice des arts et des humanités, Marguerite de Navarre ; le roi converti au catholicisme, Henri IV ; le fondateur de La Gazette, premier journal français sous le règne de Louis XIII, Théophraste Renaudot ; la courageuse prisonnière de la tour de Constance, Marie Durand ; l'infatigable défenderesse des Lumières, Mme de Staël ; le célèbre architecte de Napoléon III, le baron Haussmann ; le plus grand ministre de Louis-Philippe, François Guizot ; un des pères fondateurs de la laïcité, Ferdinand Buisson ; l'illustre résistant assassiné par la Milice, Jean Zay ; l'implacable homme d'État et opposant de François Mitterrand, Michel Rocard ; sans oublier le génial cinéaste de la Nouvelle vague, Jean-Luc Godard.
    Humanistes, artistes ou républicanistes, tous ont servi la plus grande gloire de notre roman national. Une fresque passionnante !

  • Entre scandales planétaires et luttes intestines, où va l'Église catholique ? Le pontificat de François marquera-t-il la fin de la papauté classique ? Comment la première religion au monde affrontera-t-elle demain ? Le panorama sans concession du plus complet des journalistes religieux.
    Où va l'Église ? Crise morale, crise de gouvernance, crise doctrinale, scandales sexuels et financiers...
    Jamais l'Église n'a semblé être aussi ébranlée.
    Pour comprendre ce marasme, Henri Tincq, journaliste religieux, propose une relecture des pontificats de Jean Paul II et de Benoît XVI, puis traite de la lutte menée depuis cinq ans par le pape François pour endiguer ce fléau. Du déni à la sidération, il passe en revue les réactions et les fractures du monde catholique et suggère des pistes de réforme pour mettre fin à ce " cléricalisme " qui, pour le pape, est la source de tous les abus.
    Le livre d'investigation le plus complet sur la question.
    Un ouvrage essentiel.

  • De Charlie à Me Too, le président de la Fédération protestante de France s'empare des drames et des révoltes d'aujourd'hui pour y retrouver le sens d'un Évangile s'adressant à nos contemporains. Une lecture de l'actualité à la lumière de l'Esprit.
    Dans une Europe en proie à la montée des populismes et aux replis identitaires, où les fondamentalismes gagnent chaque jour du terrain, le pasteur François Clavairoly, fort d'un parcours composé de divers ministères, de rencontres et d'engagements, a décidé de prendre la parole. Célébrant les 500 ans de la Réforme, il nous entraîne dans un voyage spirituel sans nostalgie, dans l'archipel des textes fondateurs, en relisant aussi bien Calvin que Ricoeur. Il réfléchit sur les attentats de Paris comme sur le sort des réfugiés, sur l'écologie comme sur l'impératif oecuménique, dessinant à chaque page le visage d'un Dieu désarmé, et non plus d'un " Dieu des armées ". Il montre enfin que l'esprit critique qui a nourri la République et les Lumières est jumeau de l'herméneutique permanente à laquelle les protestants sont attachés.
    Un livre iconoclaste, à contre-pied des postures pessimistes.
    Un appel aux hommes de bonne volonté.

  • Anglais, intellectuel, converti, théologien, évêque, cardinal, Newman a été décrété saint par le pape Benoît XVI. Dans ses sermons au peuple, affleure toute l'exemplarité d'une destinée dévorée par la flamme de l'Esprit. Voici pour la première fois en français la version intégrale de ses sermons.
    La conversion radicale de John Henry Newman, prêtre anglican, à la foi catholique en 1845, est au coeur de ses sermons ici rassemblés. Dans une juste articulation entre foi et raison, ils donnent à voir la figure d'un cardinal, immense théologien et futur Docteur de l'Église, et de ses combats : critique acerbe d'une société de plus en plus sécularisée et matérialiste, discours apologétique à l'égard du catholicisme, mais aussi hymne de louange à la grâce divine. Dans La Puissance de la grâce, un ensemble de sermons prononcés devant des assemblées mixtes, autant que dans ceux prononcés devant l'Université catholique d'Irlande qu'il a créée, et qui forment Le Second printemps, affleure la même fascination pour le Christ, et le même appel à la sainteté adressé à tous. C'est toute l'exemplarité d'une destinée dévorée par la flamme de l'Esprit, le génie d'un homme de coeur et ce qu'il faut bien appeler l'humanisme spirituel de Newman, qui sont ici révélés.

  • Luther

    Walter Kasper

    Elles sont rares, les personnalités historiques qui provoquent une attraction magnétique même 500 ans après leur mort. Martin Luther est de ceux-là. Or l'image que l'on s'est faite de lui a changé au fil des siècles. Aussi, pour retrouver le moine Luther

  • MISERICORDIA ET MISERA.
    Lettre apostolique pour la clôture du Jubilé de la Miséricorde. François, à ceux qui liront cette Lettre apostolique, " Miséricorde et paix ".

  • Depuis 1989, les Églises de l'autre Europe ont accompli un retour fracassant. Quelles sont-elles ? Que disent-elles ? Avec quelles réussites et avec quels risques ? Par le meilleur spécialiste de la question.
    Depuis 1989, les Églises de l'Est ont accompli un spectaculaire retour. Quel a été leur rôle dans l'ébranlement des régimes totalitaires ? Et comment se manifeste leur renaissance inespérée ?
    Aujourd'hui, leur influence explique en grande partie la méfiance des populations d'Europe centrale et orientale à l'égard du projet européen, perçu comme une menace pour leur identité culturelle et spirituelle. De leur côté, les Occidentaux ignorent bien souvent les particularités de ces communautés chrétiennes.
    Trente ans après la chute du Mur de Berlin, Hyacinthe Destivelle propose une présentation synthétique de l'évolution récente et des défis des chrétiens de l'Est : leur inégale vitalité, le réveil des Églises nationales, leurs tensions, mais aussi leurs rapprochements oecuméniques prometteurs.
    Un indispensable manuel de géopolitique religieuse.

  • Zita (1892-1989) fut aux côtés de son mari le Bienheureux empereur Charles (1887-1922) la dernière souveraine d'Autriche-Hongrie entre 1916 et 1918. La cause de la béatification de l'lmpératrice fut introduite en 2009. Rédigé par le postulateur de la caus

  • Ce livre offre la première traduction française de trois des homélies pastorales d'Anastase le Sinaïte, moine, médecin et théologien qui vécut au VIIe siècle. Le Discours sur la sainte Synaxe est destiné à favoriser le rétablissement et

  • La paroisse, institution multiséculaire défi nie par le droit canonique, est une réalité en évolution. Si elle est généralement territoriale, son rapport au territoire est soumis aux conditions de prise en charge pastorale de la communauté de fidèles ains

  • Fondé en 1967 dans l'élan du Concile Vatican II à la demande des congrégations missionnaires et de Rome, par les Pères Jean Daniélou et Henri Bouillard, l'Institut de science et théologie des religions de Paris allie la réflexion théologique fondamentale avec les pratiques pastorales et les questions sociétales. Comme institution chrétienne de recherche et de formation, l'ISTR articule plusieurs axes : la recherche et l'enseignement d'une théologie chrétienne de la mission, des religions et du dialogue ; la connaissance des religions et des cultures dans leur diversité et leur créativité contemporaine ; la compréhension du phénomène religieux, du labyrinthe des identités, des athéismes et de l'indifférentisme ; la prise en compte de la complexité des questions d'interculturalité, des interactions sociétales, de l'essor des intégrismes ; la réflexion sur la responsabilité des Églises chrétiennes à l'égard de la société. Les Actes du colloque tenu en juin 2017 à l'occasion du cinquantième anniversaire de la fondation de l'Institut ont permis de mettre en évidence comment l'approfondissement de la dimension dialogale de la mission est au coeur du projet de l'Institut. Il en ressort l'enseignement d'un dialogue qui passe par l'écoute de l'autre, la nécessité de l'estimer, tel qu'il est, sans chercher à le ramener à soi. L'ISTR contribue ainsi à promouvoir depuis cinquante ans une " théologie de l'accueil " où la réflexion sur le dialogue avec les autres religions irrigue et éclaire la société sur la réalité et la nécessité du dialogue. Ouvert sur les autres, l'ISTR de Paris atteste comment le christianisme se déploie comme sagesse et ressource pour l'ensemble des acteurs sociaux, au-delà de leurs croyances personnelles.

  • Association caritative, laboratoire d'innovation sociale, promoteur de la dignité humaine, acteur politique de la charité en actes, le Secours Catholique oeuvre depuis soixante-dix ans pour venir en aide aux plus démunis. Qu'est-ce qui fait l'originalité

  • En présentant quelques grandes figures de la tradition de l'Oratoire de France, Gilbert Caffin illustre une manière singulière d'être chrétien dans le monde, en sympathie avec son temps. Bérulle, Simon, Malebranche, Lamy, Gratry, Laberthonnière... Leurs d

  • Juive allemande, Edith Stein naît à Breslau le 12 octobre 1891. Philosophe éminente, convertie au christianisme et devenue carmélite sous le nom de soeur Thérèse-Bénédicte de la Croix, elle meurt à Auschwitz-Birkenau pendant la Seconde Guerre mondiale. Ca

  • On a souvent présenté Pierre de Bérulle comme un auteur difficile d'accès. Première oeuvre spirituelle en français, avec celle de François de Sales, elle se situe avant Le Cid de Corneille et le bel équilibre de la langue classique. Pourtant, il y

empty