Philippe Rey

  • Pendant le confinement du printemps 2020, alors que l'Italie n'arrive plus à compter ses morts, une photo fait le tour du monde : le pape François, de son balcon, bénit la place Saint-Pierre entièrement vide. Les cérémonies de Pâques ont été annulées, les chrétiens souffrent de ne plus pouvoir se retrouver ni prier ensemble, mais le pontife est toujours là pour incarner le message de

    l'Église.

    François ressent la nécessité d'éclairer cette période d'obscurité, d'aider les gens à retrouver un sentiment religieux qui semble perdu avec la pandémie, de leur redonner un élan d'espoir et de solidarité, de foi et de courage. Profondément attentif aux dynamiques contemporaines, il se montre très critique à l'égard des gouvernements populistes : privilégier l'économie face à la Covid-19 s'apparenterait à un génocide. Ses discours quotidiens ne cessent de rappeler les trois grandes menaces qui pèsent sur le monde actuel : l'iniquité, le nouvel esclavage subi par les plus démunis et la ruine de la nature.

    Dans ce livre passionnant, rigoureusement documenté, Marco Politi décrit les bouleversements à l'oeuvre dans l'Église, et montre pourquoi le pape François, tandis que la pandémie continue de faire des ravages, est le seul dirigeant au monde capable de prendre le recul nécessaire pour penser la société de demain et favoriser sa renaissance.

  • Des paroles précieuses et lumineuses du pape François sur la joie

    Pour le pape François, la joie est belle, bonne et féconde. Souvent présentée comme la " carte d'identité " du chrétien, elle est un sentiment profond, un don de l'Esprit qui ne nous abandonne pas, même lorsque nous traversons des moments douloureux. Si la joie est un élan simple vers l'amour de soi, des autres et du Seigneur, elle n'est pas pour autant acquise et doit se cultiver au quotidien.

    Conscient que la joie ne se vit pas de la même manière selon le moment et le lieu de vie, le pape François s'adresse à tous dans cet ouvrage. Il conseille et accompagne les lecteurs de la tristesse à la joie, de la douleur à l'espoir, de la solitude à l'amitié, de la peur au courage, du sentiment de vide intérieur à la foi, de l'offense au pardon, de la maladie à la guérison.

    Dans ce volume, qui rassemble des écrits et des discours publics, le pape François transmet sa conviction la plus profonde : notre bonheur passe par notre capacité de solidarité et d'amour. Car c'est en se donnant que l'on connaît la véritable joie.

  • L'essentiel de la pensée et de l'expérience de Guy Gilbert en 365 jours

    Guy Gilbert a toujours prôné ce qu'il appelle la théologie des vingt-quatre heures : " Hier on s'en fout, demain n'est pas encore là, seul compte aujourd'hui. "

    Cette attention portée au moment présent, à ce que nous devons faire aujourd'hui, voilà l'essentiel, voilà la seule véritable urgence.

    Fort de sa longue expérience, le curé des loubards nous propose une méditation pour chaque jour de l'année : 365 courts textes d'une page chacun qui nourriront le lecteur le long de chaque journée. Réflexions, récits, prières, anecdotes, ces textes très vivants traitent d'une variété de thèmes : famille, amour, éducation, foi, animaux, médias, amitié, violence, paix, joie, nouvelles technologies, adolescence, prière, équilibre personnel, travail, etc.

    Le lecteur sortira enrichi de la lecture de ces textes et, jour après jour, apprendra à aimer plus que la veille en attendant d'aimer encore mieux le lendemain.

  • Un livre plein d'énergie, qui permet de se recentrer sur l'essentiel, d'aimer la vie

    Fort de milliers de rencontres, de témoignages, de confidences reçues, fort aussi de son inlassable action de prêtre-éducateur auprès de nombreux jeunes qu'il a sauvés, les extrayant de la rue, de la drogue, de la violence, Guy Gilbert a voulu partager dans ce livre son immense amour de la vie, sa confiance en l'humain, son regard sur le monde contemporain, sa foi en un Dieu-Amour qui soutient chacun d'entre nous, dans tous les compartiments de notre existence.

    Cet ouvrage appelle chaque individu à cultiver des vertus comme la patience, l'humilité, l'amitié, la tolérance, le respect, le pardon, la bonne humeur... elles lui seront utiles pour trouver un équilibre. Et aussi pour mieux s'engager dans la société, par exemple en faveur de l'écologie, de la lutte contre la misère et contre la violence. Guy Gilbert donne aussi de précieux conseils à ceux qui travaillent, aux célibataires, aux mères élevant seules leurs enfants, à la famille, aux grands-parents, aux personnes âgées, aux malades... Il aborde aussi des questions de foi : les charismes, le rosaire, les vocations et les séminaristes, le péché, la prière, l'humanité du Christ...

    Les années n'ont pas enlevé au père Gilbert son inépuisable énergie, sa mobilisation de tous les instants en faveur des questions d'aujourd'hui. Il appelle chacun à évoluer, à " se bouger ", car dans le mouvement réside l'amélioration de nos destins. C'est ainsi que la vie nous aimera.

  • Un sujet aussi passionnant que brûlant au cœur de l'Église

    " La société judéo-chrétienne a souvent peur des femmes. L'Église aussi, qui ne leur donne pas accès à la prêtrise. Pourtant en France, sur les deux cent vingt mille catéchistes qui transmettent la foi à nos enfants, 80 % sont des femmes. Elles sont aussi 70 % des douze mille trois cents animateurs d'assemblées dominicales qui œuvrent en l'absence des prêtres.

    D'où vient le refus de l'Église catholique d'autoriser l'accès des femmes à la prêtrise ? Je l'explique dans ce livre, tout en espérant que ça évolue. Déjà le pape François a donné des signes d'ouverture en ouvrant la voie à des femmes diacres. Mais pour l'ordination des femmes, peut-être qu'avec François XXIII (c'est-à-dire dans plusieurs siècles) cela sera envisageable ?

    Souvenons-nous de la présence des femmes auprès du Christ jusqu'au bout, au pied de la Croix. Aujourd'hui, leur présence est un trésor inestimable pour l'Église. Laissons notre institution ouvrir la route pour que chacune d'entre elles réponde à l'appel de Dieu. La prudence légendaire de l'Église est son atout maître depuis deux mille ans. Mettre le pied dans la porte entrouverte par elle pour que celle-ci ne se referme pas est la meilleure attitude pour progresser. Les femmes, à mon avis, feront l'avenir de l'Église. "

    Guy Gilbert

  • Un texte de compassion et de soutien pour les millions de solitaires en France

    " La solitude est un fléau moderne, elle gagne du terrain en France. En trente ans, la proportion des solitaires a doublé, et cela dans toutes les catégories sociales et dans toutes les classes d'âge. Aujourd'hui, 5 millions de personnes de plus de quinze ans vivent seules, soit un Français sur dix. On peut y rajouter environ 1 million de personnes qui, selon une étude de la Fondation de France, se sentent seules tout en vivant en couple. Ces personnes n'ont que très peu de contacts avec les cinq réseaux de sociabilité : famille, milieu professionnel, amis, communautés d'affinité ou de voisinage.

    On vit de plus en plus vieux, on est autonome plus longtemps, les parents ne vivent presque plus sous le toit des enfants. Sur dix hommes seuls, six sont célibataires, trois sont divorcés et un est veuf. Dans 85 % des cas de divorces, les enfants sont confiés à la mère, et le père se retrouve seul. Mais les femmes seules sont plus nombreuses que les hommes car sur dix d'entre elles, cinq sont veuves.

    Alors, dans ce livre, j'explore les raisons de la solitude aujourd'hui et je donne des pistes pratiques et spirituelles pour en sortir ou y faire face. Il y a urgence à agir en solidarité. "

    Guy Gilbert

empty