• La Bhagavad-Gîtâ ou « chant du Seigneur » est sans aucun doute, avec les Upanishad, l'un des textes fondateurs de la spiritualité indienne. Il a été sans cesse commenté par les plus grands philosophes indiens, de Shankara, qui voyait dans cette « sainte Écriture » « un recueil des vérités essentielles de tout l'enseignement védique » aux maîtres des traditions vishnoutes et shivaïtes, et a été traduit dans toutes les langues. Inséré dans la grande épopée du Mahâbhârata, juste avant le combat final, il met en scène le guerrier Arjuna et son cocher, Krishna, qui se révèlera progressivement dans le poème comme « le Dieu des dieux », le Bhagavân, « le Seigneur ». Par sa richesse, sa concision et la profondeur de son message invitant à avancer bravement au-delà des apparences vers l'Unité, ce texte se prête à une grande diversité d'interprétations. Forgée par trente années d'études et d'enseignement celle de Gisèle Siguier-Sauné situe la Gîtâ dans le prolongement des textes qui l'ont précédée pour en explorer la féconde originalité. Ainsi nous conduit-elle pas à pas dans cette quête de l'Unité jusqu'au dévoilement de l'Amour libérateur, ultime révélation de ce poème unique.

  • Argent, sexe et travail occupent notre quotidien, et souvent nous préoccupent. Un chemin spirituel authentique peut-il alors les exclure ? Éveilleur percutant, Chögyam Trungpa nous conduit à réaliser le caractère sacré de la vie, y compris de ces activités qu'on croit triviales : le travail que nous avons pris l'habitude de subir, le sexe étouffé par les conventions et les schémas moraux, l'argent, objet d'avidité et moyen de contrôle, et pourtant nécessaire. Les enseignements rassemblés dans ce livre montrent ainsi que la créativité est la clé du travail, que celle du sexe est la communication (et même que toute communication est sexuelle) et que l'argent est un moyen de prendre conscience de la façon dont nous utilisons notre énergie. Alliant réalisme et respect de la vie, Trungpa nous incite à la fois à accepter et à créer : accueillir le quotidien avec un esprit ouvert, créatif, respectueux, en étant prêt à l'utiliser comme une partie intégrante de notre développement.
    Des enseignements puissants, qui offrent une vision d'ensemble de notre vie.
    Chögyam Trungpa (1939-1987), héritier de la tradition tantrique du Tibet, est l'un des premiers maîtres à avoir enseigné le bouddhisme aux Occidentaux. Un maître à part, qui s'est immergé dans la vie occidentale et a diffusé un enseignement radical, à la fois provocateur et d'une fraîcheur incomparable. Ses livres sont publiés au Seuil.
    Traduit de l'anglais par Thomas Demarcq.

  • Voici enfin le livre de référence que tous ceux et celles engagés sur une voie d'éveil authentique de non-dualité, et suivant les enseignements de Ramana Maharshi attendaient. Un guide d'instructions spirituelles à lire et à relire tel un précieux livre de chevet. L'enseignement du sage d'Arunachâla est présenté ici très simplement et très clairement sous la forme concise de 350 aphorismes. La quintessence, le résumé magistral de son enseignement se présente en trois étapes : Discrimination Quête Expérience. Les paroles du sage vont nous guider pas à pas sur la voie de l'éveil, revenant toujours à l'essentiel, au Coeur : l'investigation/ mantra : « Qui suis-je ? », l'ultime questionnement, l'ultime réponse... Les passages les plus concis sont explicités avec clarté par Patrick Mandala. Ils font l'objet de notes et remarques enrichissantes, fruits de son propre cheminement. Le texte est illustré d'images, de métaphores d'une grande poésie et beauté. Nous sommes là au coeur de la véritable spiritualité qui dépasse le cadre du Vedânta et de l'Inde, celle de l'universel, et qui nous plonge au coeur de l'éveil.

empty