PUG

  • Une réflexion sur un temps long pour mesurer l'évolution.
    L'ouvrage rassemble des textes écrits entre 1995 et 2019 sur l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Tous présentent une réflexion sur le handicap, le travail et l'action publique, avec des différences de formes : textes plus ou moins longs, recours à des
    données de natures différentes (quantitatives ou qualitatives), etc.
    Au final, cet assemblage s'inscrit dans une double démarche: aborder la question du travail des personnes handicapées selon trois niveaux interagissant (le droit, les acteurs, les employeurs) et mobiliser les concepts qui en découlent sous l'angle des sciences sociales.

  • o Cet ouvrage s'adresse en priorité aux intervenants sociaux et personnes qui souhaitent oeuvrer dans le champ social. L'approche présentée vise à venir en aide aux personnes ou collectivités en difficulté, en les aidant à devenir acteurs de leur propre changement.
    o Des impacts délétères tels l'infantilisation ou la double victimisation peuvent ainsi être évités. Il n'est alors plus question de projet « pour » mais de projet « avec » : c'est une dynamique d'affranchissement et non d'adaptation qui est impulsée.

  • Une analyse édifiante sur la place du handicap dans notre société.
    La circulaire de 2017 du gouvernement a tout déclenché, en ordonnant la fermeture progressive des établissements spécialisés du secteur médico-éducatif pour les enfants handicapés. Elle constitue une évolution majeure dans l'histoire de l'accompagnement des enfants handicapés en France. De quoi s'agit-il exactement ?
    D'une politique d'intégration de ces enfants en milieu ordinaire ou d'une désintégration du secteur médico-social ?
    L'auteur s'empare de l'actualité de la réforme, interroge les professionnels, les enseignants, les parents pour comprendre les enjeux qui se cachent derrière cette promesse de nouveau régime de protection sociale.

  • Le 23 mars 2019, treize pays européens, dont la France, ont ouvert le droit de vote à toutes les personnes vivant avec un handicap, redonnant ainsi leur voix à 300 000 personnes en tutelle. Parmi elles, 1 364 majeurs se sont inscrits en vue des élections européennes.
    Au-delà de l'anecdote, ce livre aborde le thème de la citoyenneté des personnes en situation de handicap, en creusant sur les conséquences de cette ouverture du droit de vote à toutes les personnes
    handicapées. Que signifie-t-elle ? Que permet-elle ? En repositionnant les personnes vivant avec un handicap non plus comme des objets de soins, mais comme des sujets de droits, elle les réhabilite dans toutes les dimensions de leur citoyenneté. Cyril Desjeux montre ainsi que ces nouvelles dispositions offrent l'opportunité de construire une société reposant sur une éthique de la responsabilité qui s'intéresse au vivre ensemble et à la manière dont chaque individu est connecté aux autres.

  • La violence est un phénomène qui concerne l'ensemble des institutions sanitaires, sociales et médico-sociales. La lutte contre les maltraitances suscite de nombreuses questions sur les pratiques professionnelles : comment définir un seuil de maltraitance ? Y a-t-il des compromis possibles ? Comment faire évoluer les pratiques ? L'enquête menée par l'auteur dévoile comment les professionnels de terrain gèrent au quotidien les situations de violence auxquelles ils
    sont confrontés. Face à une situation identique, elle révèle qu'un traitement différent sera appliqué selon les établissements, en fonction du degré d'interprétation de violence de chaque professionnel. Certaines pratiques, parfois interdites, sont tolérées par les uns et jugées
    inacceptables par les autres. À partir de nombreux exemples terrain et d'entretiens avec ces professionnels, les thèmes de bientraitance, d'éthique et de démarche qualité sont abordés dans cet ouvrage.

  • Qu'est-ce qu'une prothèse ? Comment fonctionne-t-elle ? Comment entre-t-elle en interaction avec notre corps ? Dans quels contextes utilise-t-on une prothèse ? À quoi sert-elle ? Sociologues, philosophes, médecins, roboticiens, kinésithérapeutes mais aussi patients et personnes implantées tentent de répondre à ces questions avec leur regard de scientifique, de professionnel ou d'usager. Qu'il s'agisse de prothèses auditives, de prothèses de membres ou encore d'appareils pour faciliter l'écriture ou la parole, l'ouvrage apporte un éclairage nouveau, pragmatique et réaliste, sur la relation corps-technologie et ses enjeux dans les situations de soin et les usages quotidiens.

  • À l'échelle européenne, l'égalité est au coeur des débats sur l'accès des personnes handicapées à l'espace public, au travail, à la culture, à l'école et à la formation. En France, la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées promulguée le 11 février 2005 vise à garantir l'égalité des droits et des chances des personnes handicapées et la possibilité pour chacune d'elles de choisir son projet de vie.
    Dix ans après cette loi, qu'en est-il de la situation des personnes handicapées ? Où en sommes-nous de leur accès à l'emploi, aux biens et aux services, aux ressources culturelles, à une scolarité ordinaire et à la formation professionnelle ? Quels défis l'accessibilité dessine-t-elle pour les années à venir ?
    Les enseignants et les étudiants dans le champ du travail social, les travailleurs sociaux et toutes les personnes concernées par la question du handicap et de l'accessibilité trouveront dans cet ouvrage des éléments de réflexion et des réponses à leurs questions dans les trois grands thèmes qu'il aborde : l'accessibilité culturelle, l'accessibilité professionnelle et l'accessibilité scolaire.

  • Depuis plus de 40 ans, Henri-Jacques Stiker est un observateur du monde du handicap. Dans ce recueil de textes, de conférences données sur le sujet, il esquisse une réflexion globale sur la condition handicapée.
    En choisissant le terme de « condition », l'auteur s'éloigne d'une définition du handicap ou d'une approche catégorielle. La condition handicapée est une manière d'être-au-monde, d'être avec les autres, de se situer et d'entretenir des liens, comme on évoque la condition féminine ou la condition ouvrière.

  • Cet ouvrage appréhende les pratiques d'accompagnement
    par les pairs (de personne handicapée à personne handicapée) pour les individus en situation de handicap ou vivant avec des troubles de la santé mentale.
    Il dresse un panorama des différentes pratiques, explicite les effets des relations entre pairs, qualifie la fonction de pair-accompagnant. Il en mesure les enjeux et les intérêts, apporte des éclaircissements sur les savoirs issus de l'expérience des situations de handicap et le type d'expertise qui peut en découler. Cet
    ouvrage situe également l'action contemporaine des politiques publiques en termes d'institutionnalisation de ces pratiques.
    Enfin, il met en avant la parole de l'usager dans les institutions sanitaires et sociales et permet une réflexion sur l'articulation de ces pratiques avec celles des professionnels.

  • o La scolarisation des enfants en situation de handicap en milieu ordinaire est devenue une priorité. Un décret de juin 2016 impose en effet que 80 % des enfants handicapés soient scolarisés en milieu ordinaire dans les cinq prochaines années.
    o Les directeurs d'établissement et les enseignants sont inquiets. Comment faire face ?
    o L'ouvrage milite pour une pédagogie universelle et s'appuie sur une recherche historique des pratiques pédagogiques en milieu spécialisé pour montrer que l'on peut repenser l'enseignement en milieu ordinaire à la lumière de l'enseignement spécialisé. Il prend
    appui sur des témoignages de professionnels (éducateurs, enseignants, etc.) et des expériences pédagogiques (dimension affective de l'enseignement, etc.).

  • o Cette enquête menée auprès de démographes, politistes et sociologues interroge les enjeux sous-jacents à l'accompagnement du handicap à domicile, et cherche à comprendre les incidences morales (ex : rémunération des aidants), sociales (normes habitat, accessibilité, etc.) et politiques (politiques publiques mises en place, etc.) de cet accompagnement. À l'heure ou la question du handicap devient une priorité du quinquennat Macron, ce livre
    permet d'y voir plus clair dans les différentes démarches (4e plan autisme, conférence internationale sur le handicap en 2018, programme du comité interministériel du handicap, etc.).

  • Cet ouvrage traite de la scolarisation collective à l'école élémentaire des élèves classés déficients intellectuels ou souffrant de troubles psychiques.
    Considérés comme suffisamment normaux pour rester dans l'école et suffisamment anormaux pour être écartés de la population scolaire ordinaire, ils sont ainsi les seuls élèves à occuper plusieurs places au sein de l'espace scolaire : d'une part en classe ordinaire où ils doivent satisfaire à des temps de scolarisation, et d'autre part en Ulis (Unité localisée pour l'inclusion scolaire, anciennement Clis) où ils sont accueillis le reste du temps.
    Que peuvent dire ces enfants de leur(s) place(s) dans l'école ?
    L'auteur a mené une recherche collaborative auprès d'eux et de leurs enseignants. Elle met en avant les questionnements qui découlent de cette situation liminale, conduisant in fine à une analyse critique de l'inclusion scolaire.

  • Comment justifier que l'État prélève des taxes et cotisations sur les revenus des valides pour compenser les handicaps des personnes déficientes ? Jusqu'où doit aller la compensation du handicap ? Est-il juste de favoriser les personnes handicapées dans les recrutements en instaurant des quotas de travailleurs handicapés dans les entreprises et les administrations ? Le défaut de vie sexuelle de certaines personnes handicapées doit-il entraîner compensation ? Pourquoi aider les aidants familiaux et comment ? La philosophie politique apporte des réponses à ces questions dans des débats contradictoires rigoureux. L'objectif de l'auteur est de déterminer un cadre normatif, suivant l'approche des capabilités, délimitant ce qui est juste et ce qui ne l'est pas concernant les politiques publiques de compensation des handicaps.

  • « Ni fou, ni gogol » : c'est ainsi que se qualifient les enfants et adolescents accueillis en Institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP) pour troubles du comportement car perturbateurs réguliers, ne respectant plus les règles et normes de leur âge et développant des attitudes qui font qu'ils ne peuvent pas rester dans un environnement social normal.
    Hugo Dupont les a observés pendant 3 ans, en ITEP, sans jamais intervenir. Ce livre tente de comprendre comment leur mise à l'écart du système scolaire est légitimée et comment ils réagissent à cet exil.
    Il met en évidence leur sentiment de stigmatisation « Je ne suis pas comme les autres » et leurs difficultés à se concentrer sur leur apprentissage, parce que souvent en décalage avec leur âge. Leur réintégration dans la société est de ce fait, difficile et souvent un échec.

  • Walter Benjamin, analyste avisé de l'évolution des sociétés contemporaines, est reconnu comme un penseur majeur des sciences sociales, en philosophie comme en sociologie.

    Dans cet ouvrage, Alain Blanc analyse le handicap à la lumière des concepts définis par Benjamin. Chacun des six chapitres du livre s'appuie sur un concept phare de l'oeuvre de Benjamin pour comprendre le handicap. Sont tour à tour mobilisés les concepts d'aura appliquée à la déficience, de fantasmagorie concernant la réparation des corps, de traduction des langues de la déficience.

    En fin d'ouvrage, après s'être penché sur les succès du film Intouchables et du livre Où on va, papa ? (Stock, 2008), deux oeuvres traitant du handicap, l'auteur aborde le handicap comme une image dialectique.

  • o Cet ouvrage s'intéresse aux personnes définitivement privées de leur voix suite à l'ablation du larynx et des cordes vocales (ou laryngectomie totale). La laryngectomie totale est vécue comme une mutilation. Les laryngectomisés doivent composer avec un corps qu'ils ne reconnaissent plus, et apprendre à respirer et à parler avec une voix artificielle.
    o S'appuyant sur les récits d'expérience des laryngectomisés totaux, le livre propose une réflexion sur la place de la voix dans notre société et son rôle dans le lien social.

  • Comment se passe la découverte du handicap dans la famille avant et après la naissance ? Comment se modifient les relations avec la fratrie ? Comment accueillir les enfants es situation de handicap en milieu « ordinaire » : crèche et école maternelle ?Les auteurs donnent la parole aux acteurs concernés par les projets d'inclusion de jeunes enfants en situation de handicap : parents, puéricultrices, auxiliaires de puériculture, enseignants, auxiliaires de vie scolaire, mais aussi camarades de classe. Les tensions autant que les points d'appuis constructifs pour un accueil favorable de l'enfant handicapé en milieu ordinaire sont ainsi mis en évidence.

empty